Une collection de missions pour la Métropole de Lyon

Depuis septembre dernier et jusqu’au cœur de l’été, 10 volontaires sont immergés en binôme dans 5 sites différents de la Métropole de Lyon avec le Relais opéré par Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes.

Impulser davantage de solidarité et de liens entre les âges demeure un enjeu partagé par de nombreux acteurs. Une mission à laquelle participent ainsi des volontaires au sein de différentes Maisons de la Métropole :

  • A Givors, Irigny, Oullins, Saint-Genis-Laval, deux volontaires facilitent l’accès aux outils numériques pour les personnes en situation de précarité, les personnes âgées et les jeunes afin que ceux-ci intègrent une autonomie dans leur relation aux services publics.
  • A Sainte-Foy-lès-Lyon, le binôme en mission lutte contre le décrochage scolaire entre la primaire et le collège en participant à une action de prévention à destination des parents.
  • A Rillieux-la-Pape, Caluire-et-Cuire et Neuville-sur-Saône, deux volontaires interviennent face à l’isolement des personnes âgées en développant un réseau de bénévoles réalisant des visites de convivialité.

La préservation de l’environnement bénéficie également de l’engagement d’un binôme de volontaires au sein de l’Hôtel de la Métropole. Leur mission consiste à sensibiliser les agents de la Métropole au rôle de tout citoyen : l’adoption d’éco-gestes – permettant de limiter leur consommation énergétique – au bureau et au-delà.

La culture est également le terreau d’une mission dédiée au sein de Lugdunum-Musée et Théâtres Romains. Adrien & Florian nous expliquent leur mission d’accueil et médiation pour renforcer l’accessibilité du musée auprès de tous les visiteurs :

« Nous exerçons le rôle de passeurs de l’histoire antique de Lyon auprès de visiteurs de tout âges, jeunes scolaires ou touristes du monde entier. Nous espérons les intéresser à la riche histoire de notre ville et leur donner envie d’en apprendre plus. Nous aidons à rendre la visite du musée chaleureuse et vivante pour tous les visiteurs.« 

Adrien & Florian en Service Civique dans un cadre antique

Corinne Dumont, Responsable de l’accueil au Musée, explique que « l’intégration du binôme de volontaires a enrichi l’accueil des visiteurs en apportant de la fluidité et une meilleure qualité » notamment pour l’accueil des publics « empêchés » (visiteurs malvoyants par exemple). Tutrice des volontaires, elle affirme ainsi : « L’accueil de volontaires en Service Civique correspond, pour moi, à un engagement afin de leur offrir une expérience à la fois professionnelle et de vie, les accompagner dans leur parcours et leur permettre de rebondir après leur mission. »

Une évolution professionnelle et personnelle confirmée par Adrien pour qui cette mission lui « permet de pratiquer (son) expression orale et sa capacité d’organisation. » « Humainement, cette mission me fait découvrir des collègues au parcours de vie extrêmement variés, parfois tumultueux, toujours fascinants » ajoute Adrien.
Pour Florian, une progression en anglais et une timidité diminuée sont les principales évolutions liées à cette mission. Des répercussions humaines qu’il affirme « bien utiles en dehors du musée !« 

Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes remercie la Métropole de Lyon pour l’opportunité donnée aux jeunes de s’engager à ses côtés et la confiance accordée à notre expertise pour les accompagner.

Les « Ecovolonterre » sur le terr’Ain (& en Savoie aussi !)

La mission des « Ecolovolonterre«  – engagés dans l’Ain et en Savoie – est de prendre part et promouvoir le bénévolat nature afin de préserver les espèces et les habitats naturels.

Vous avez dit « bénévolat nature » ? Il s’agit d’activités, généralement d’une demi-journée, réalisées collectivement par des citoyens encadrés par des professionnels (associations ou collectivités).

Ainsi l’objectif des « Ecovolonterre », appuyés par la plateforme
jagispourlanature.org, est d’encourager les citoyens à participer à ces actions de bénévolat nature, en prouvant par leur propre participation que ce micro-bénévolat peut être saisi par tout bras.

Afin de mener à bien leur projet, les volontaires ont participé à deux journées de formation théorique et pratique organisées par la Fondation Pour la Nature et l’Homme (FNH).

Les Ecovolonterre agissent équipe de 4, un bon ratio et de beaux râteaux

Depuis, les volontaires mènent différentes actions en lien avec un panel de partenaires locaux : sensibilisation autour des déchets dans la nature avec Mountain Riders, lutte contre la pollution lumineuse et protection des amphibiens pendant leur migration avec la FRAPNA de Savoie, restauration des haies vives et sensibilisation des passants avec la Ville de la Motte-Servolex.

Dans l’Ain, en lien avec la Mairie d’Ambérieu-en-Bugey, les « Ecovolonterre » ont notamment construit des hôtels à insectes afin d’attirer et d’inciter la population à découvrir la biodiversité dans les espaces verts de la ville.

La FRAPNA de l’Ain, acteur majeur pour une biodiversité préservée, est également en lien avec les « Ecovolonterre ». Ceux-ci ont pris part au projet « Mares, où êtes-vous ? » en réalisant un inventaire des mares de la région pour permettre la préservation de ces milieux fragiles.

Dans l’Ain, au centre de soins pour animaux sauvages l’Hirondelle, les Ecovolonterre ont consolidé des volières

Un volume d’actions à valoriser dont les « Ecovolonterre » auront l’occasion de parler le Samedi 02 Février à Ambérieu-en-Bugey lors d’une conférence sur l’engagement citoyen pour la nature : un événement qui vaut le déplacement (en vélo ou transports en commun) !

Avec l’ARS, les volontaires ciblent les nuisibles

Depuis octobre dernier, 4 volontaires sont mobilisés avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) en Ardèche pour sensibiliser la population à la lutte contre les espèces nuisibles pour la santé humaine.

La délégation départementale de l’Ardèche de l’ARS, basée à Privas, est chargée du pilotage régional du système de santé. Elle définit et met en œuvre la politique de santé en région, au plus près des besoins de la population.

La mission co-conçue par l’ARS et Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes en Ardèche vise à mobiliser la population sur la lutte contre les espèces nuisibles pour la santé humaine (moustique tigre, ambroisie, chenille processionnaire, tique, datura, rongeurs aquatiques…).

Avec l’aide de divers outils (porte-à-porte, stands et conférences, journées de chantiers de repérage et de lutte, mallettes pédagogiques), les volontaires rendent ainsi sensibles différents publics cibles aux effets des nuisibles sur la santé humaine, mobilisant les élus locaux et informant habitants, enseignants et enfants.

Les volontaires piqués au vif par cet enjeu de santé sont motivés pour générer une prise de conscience et des changements de pratiques !

Des Ambassadeurs au cœur de Clermont Auvergne Métropole

Déployés en binôme au sein des services de Clermont Auvergne Métropole, 10 volontaires sont mobilisés durant 8 mois sur des enjeux territoriaux prioritaires.

Des Ambassadeurs aux valises pleines d’idées citoyennes

Les volontaires sont intégrés deux jours par semaine au sein de différents services de la Métropole pour exercer un rôle tourné vers les citoyens :

  • Ambassadeurs du numérique au sein de la Direction Emploi, insertion, solidarité : un appui ludique vers l’autonomie des usagers pour réaliser leurs démarches numériques
  • Ambassadeurs de la Culture en lien avec la Direction Culture : des actions créatives dans les quartiers et écoles afin de relier les habitants à l’art et la culture qui les entourent
  • Ambassadeurs de l’efficacité énergétique et de la préservation des espaces naturels au sein de la Direction Développement durable et énergie : un accompagnement pour une réduction des dépenses énergétiques, une sensibilisation vers la transition et à la préservation des zones naturelles sensibles
  • Ambassadeurs du cycle de l’eau : auprès du jeune public à accompagner dans la découverte du parcours de l’eau jusqu’au grand public à responsabiliser pour un usage respectueux de cet élément précieux (dépôts sauvages, gaspillage…)
  • Ambassadeur Zéro Déchet avec la Direction de la Gestion des déchets : une panoplie d’actions mobiles pour la réduction des déchets des plateaux d’écoliers aux restaurants de la Métropole avec pour leitmotiv « le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas »
Un projet en équipe pour l’espace public

En complément de leur mission thématique, les volontaires se consacrent également à leur rôle d’Ambassadeurs des espaces publics et de la nature en ville : une mission commune, deux jours par semaine, pour la végétalisation participative des frontages (terrains compris entre la base d’une façade et la chaussée) et des jardins à cultiver et à partager.
« En tant qu’Ambassadeurs de la Métropole, nous sommes chargés de réaliser un récit de vie pour valoriser les métiers des espaces publics et participer à leur dynamique », témoigne Aguib, volontaire de l’équipe.

Un panel de missions et d’enjeux qui permettent aux volontaires de développer des compétences transversales telles que « la gestion de projet, la conception de supports de communication, le travail en équipe et l’esprit d’analyse » complète Aguib.

Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes remercie Clermont Auvergne Métropole pour son engagement valorisé au sein d’un article dédié.

En Auvergne, 10 volontaires signent pour Check’Energie

Par leur mission d’accompagnement et d’explication du nouveau dispositif « chèque énergie », des volontaires d’Unis-Cité Auvergne contribuent à lutter contre la précarité énergétique auprès de publics en difficultés.

L’arrivée des « chèques énergie », nouveau dispositif lancé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire en remplacement des tarifs sociaux de l’énergie à partir de 2018, a mené à l’expérimentation d’une nouvelle mission de service civique dédiée. Partenaire historique depuis 10 années du programme Médiaterre, EDF poursuit ainsi son engagement contre la précarité énergétique dans les quartiers populaires en impulsant cette nouvelle mission nommée « Check’Energie ».

Le programme mis en place depuis mai à Saint-Nazaire, a fait son apparition à Clermont-Ferrand en septembre 2018. 10 volontaires sont ainsi engagés dans le quartier de La Gauthière avec le soutien des bailleurs sociaux Auvergne Habitat et Logidôme et des associations engagées dans le quartier.

L’équipe Check’Energie 2018-2019 – Unis-Cité Auvergne

Clara Zorzi, coordinatrice du programme Check’Energie en Auvergne, détaille la mission menée par les volontaires et le soutien apporté aux habitants rencontrés :

« Les volontaires vont à la rencontre des habitants de La Gauthière lors de stop-cafés au cœur du quartier, de sessions de porte à porte, ou encore d’animations collectives, et peuvent ensuite fixer des rendez-vous lors leur permanence régulière les jeudis après-midi au sein de l’association Public Info ou à domicile.

Le dispositif du chèque énergie n’a pas toujours été bien compris par les bénéficiaires, et l’aide des volontaires est bien accueillie sur le quartier ! Allant d’un simple renseignement sur le sujet à un accompagnement poussé grâce à leurs tablettes tactiles équipées d’un accès internet, les volontaires Check’Energie s’adaptent aux besoins de chacun. Que les personnes soient bénéficiaires ou non du chèque énergie, personne ne repart sans un échange avec nos volontaires qui peuvent prodiguer à tous des conseils permettant de limiter sa consommation d’énergie et de prendre soin de l’environnement.


Après un mois passé sur le terrain, 134 personnes ont participé aux animations des volontaires, 53 personnes ont été sensibilisées à l’utilisation du chèque énergie, et 8 rendez-vous ont été pris pour un accompagnement poussé. »