Parole aux Ambassadeurs de la Métropole

Fin janvier, les 10 volontaires engagés au sein des services de Clermont Auvergne Métropole vous étaient brièvement présentés. Alors que leur engagement s’est clôturé par un dernier événement citoyen – la végétalisation d’une rue de Clermont-Ferrand – il est temps de dresser le bilan de leur année en laissant la parole à Océane et Aguib, membres de l’équipe des « Ambassadeurs de la Métropole ».

Océane, 20 ans, BAC pro photographie en poche, intéressée par la culture, a intégré avec son binôme l’atelier d’insertion « Autour du costume » en développant la notoriété de cette activité auprès des établissements scolaires notamment.

Cette mission s’est révélé comme une ouverture sous toutes les coutures au monde professionnel : « bien que cette mission était différente de celle prévue au départ – un projet d’enquête des pratiques culturelles des jeunes – j’ai développé de nombreuses compétences en montant un projet de A à Z ».

Désireuse de monter sa galerie d’art, le temps des « Tremplins d’Unis-Cité » (entretien individuel face à un jury de professionnels) a suscité son souhait de candidater à l’Institut de l’engagement afin d’être accompagnée dans son projet et de se tisser un réseau pour y contribuer.

Aguib, 24 ans, détenteur d’un Master 2 Écologie et développement durable, a intégré par conviction la Direction Développement durable et énergie.

« Sensible à l’environnement, j’ai essentiellement réalisé des actions de sensibilisation auprès de publics divers : du grand public festivalier aux lycéens et étudiants, en terminant par les volontaires en Service National Universel (SNU) à Orcines jusqu’au 28 juin dernier. »

Dans un second volet, secondé par son binôme, Aguib s’est investi dans la gestion des espaces naturels sensibles en prenant la voie des chemins de randonnées sur les côtes de Clermont-Ferrand ; menant ainsi une enquête sur les pratiques des marcheurs dans le but de dessiner de nouveaux circuits.

En complément de leur mission respective, les « Ambassadeurs de la Métropole » ont partagé un objectif commun : faire entrer la nature en ville. Un enjeu clôturé par une action de végétalisation dans une rue de Clermont-Ferrand, le 22 juin, mise en valeur par La Montagne.

La mission commune de végétalisation est présentée par Océane et Aguib comme une réussite ayant permis aux habitants de donner simplement un coup de pouce pour que de nouvelles pousses verdissent les pieds des bâtisses.

Une dernière action avant que de nouveaux « Ambassadeurs » prennent le relais pour cultiver cet enjeu de citoyenneté !

Une collection de missions pour la Métropole de Lyon

Depuis septembre dernier et jusqu’au cœur de l’été, 10 volontaires sont immergés en binôme dans 5 sites différents de la Métropole de Lyon avec le Relais opéré par Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes.

Impulser davantage de solidarité et de liens entre les âges demeure un enjeu partagé par de nombreux acteurs. Une mission à laquelle participent ainsi des volontaires au sein de différentes Maisons de la Métropole :

  • A Givors, Irigny, Oullins, Saint-Genis-Laval, deux volontaires facilitent l’accès aux outils numériques pour les personnes en situation de précarité, les personnes âgées et les jeunes afin que ceux-ci intègrent une autonomie dans leur relation aux services publics.
  • A Sainte-Foy-lès-Lyon, le binôme en mission lutte contre le décrochage scolaire entre la primaire et le collège en participant à une action de prévention à destination des parents.
  • A Rillieux-la-Pape, Caluire-et-Cuire et Neuville-sur-Saône, deux volontaires interviennent face à l’isolement des personnes âgées en développant un réseau de bénévoles réalisant des visites de convivialité.

La préservation de l’environnement bénéficie également de l’engagement d’un binôme de volontaires au sein de l’Hôtel de la Métropole. Leur mission consiste à sensibiliser les agents de la Métropole au rôle de tout citoyen : l’adoption d’éco-gestes – permettant de limiter leur consommation énergétique – au bureau et au-delà.

La culture est également le terreau d’une mission dédiée au sein de Lugdunum-Musée et Théâtres Romains. Adrien & Florian nous expliquent leur mission d’accueil et médiation pour renforcer l’accessibilité du musée auprès de tous les visiteurs :

« Nous exerçons le rôle de passeurs de l’histoire antique de Lyon auprès de visiteurs de tout âges, jeunes scolaires ou touristes du monde entier. Nous espérons les intéresser à la riche histoire de notre ville et leur donner envie d’en apprendre plus. Nous aidons à rendre la visite du musée chaleureuse et vivante pour tous les visiteurs.« 

Adrien & Florian en Service Civique dans un cadre antique

Corinne Dumont, Responsable de l’accueil au Musée, explique que « l’intégration du binôme de volontaires a enrichi l’accueil des visiteurs en apportant de la fluidité et une meilleure qualité » notamment pour l’accueil des publics « empêchés » (visiteurs malvoyants par exemple). Tutrice des volontaires, elle affirme ainsi : « L’accueil de volontaires en Service Civique correspond, pour moi, à un engagement afin de leur offrir une expérience à la fois professionnelle et de vie, les accompagner dans leur parcours et leur permettre de rebondir après leur mission. »

Une évolution professionnelle et personnelle confirmée par Adrien pour qui cette mission lui « permet de pratiquer (son) expression orale et sa capacité d’organisation. » « Humainement, cette mission me fait découvrir des collègues au parcours de vie extrêmement variés, parfois tumultueux, toujours fascinants » ajoute Adrien.
Pour Florian, une progression en anglais et une timidité diminuée sont les principales évolutions liées à cette mission. Des répercussions humaines qu’il affirme « bien utiles en dehors du musée !« 

Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes remercie la Métropole de Lyon pour l’opportunité donnée aux jeunes de s’engager à ses côtés et la confiance accordée à notre expertise pour les accompagner.

La clique des « Jeunes Citoyens du Numérique »

Ouvrons un nouvel onglet sur une équipe de 4 volontaires connectée dans l’Ain face à l’incontournable enjeu du numérique avec le soutien de Microsoft France.

La mission des « Jeunes Citoyens du Numérique » (JCN), en soutien au plan numérique de l’Éducation Nationale, vise ainsi à :

  • Lutter contre les nouvelles formes d’inégalités en réduisant l’analphabétisme numérique et former des citoyens responsables et autonomes à l’ère du numérique
  • Développer des méthodes d’apprentissages innovantes pour favoriser la réussite scolaire
  • Lutter contre les préjugés vis-à-vis des parcours techniques, scientifiques, informatiques réservés aux « élites » et aux hommes et préparer ainsi les élèves aux emplois digitaux de demain.

Une essentielle préparation vers de plurielles animations
Alexandre, volontaire dans l’Ain, (4ème sur la photo en partant de gauche)
au rassemblement des Jeunes Citoyens du Numérique

Mardi 18 décembre, les « Jeunes citoyens du numérique » de toute la France ont été accueillis au siège de Microsoft France.

Au cours de cette journée, résumée en vidéo, les volontaires ont participé à des formations et rencontres. Certains d’entre eux, tel qu’Alexandre, volontaire dans l’Ain, ont également pu témoigner sur leur parcours et leur mission lors d’une table ronde avec Gabriel Attal, Secrétaire d’État à la jeunesse, Yannick Blanc, Haut-commissaire à l’engagement, Carlo Purassanta, Président de Microsoft France et Marie Trellu- Kane, Présidente d’Unis-Cité.

De retour sur le terrain, les volontaires ont rencontré des professionnels du web et le Fab Lab d’Ambérieu-en-Bugey afin de préparer les ateliers qu’ils animeront auprès de primaires ou collégiens.

Les volontaires réalisent actuellement des interventions au Centre Social Le Lavoir et à la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) d’Ambérieu-en-Bugey. Le samedi 30 mars, ils participeront à la Journée numérique autour de la Citoyenneté, une belle occasion de les rencontrer IRL*.

*(In Real Life).

Les AMI parcourent l’actualité

En ce mois de janvier post festivités, les « Ambassadeurs des Médias & de l’Information«  (AMI) sont la meilleure recette anti-intox !

La mission des AMI ? Développer l’accès à l’éducation aux médias et à l’information pour une évolution de notre rapport à l’information : passer de la simple consommation à l’action en développant un regard critique.

Leur cadre d’action ? Un réseau de bibliothèques partenaires pour offrir un parterre de publics à sensibiliser. Au sein de ces espaces où se cultive la culture, les volontaires liés aux professionnels peuvent déployer un répertoire d’animations. En binômes, ils apportent leur regard neuf pour ouvrir ces lieux à un public éloigné, principalement jeune.

Et concrètement ? Des animations accessibles à toutes et tous, pour que les bibliothèques s’ancrent dans leur territoire et s’ouvrent aux questions d’aujourd’hui et demain. Former des « cybercitoyens », un rôle à temps plein !

Des chiffres et des êtres

L’équipe des AMI comprend 42 volontaires engagés dans le Cantal, le Puy-de-Dôme, la Drôme et en Isère.

Les AMI engagés dans le Cantal & le Puy-de-Dôme

Dans le Cantal, les actions sont menées en lien avec la Bibliothèque Départementale et de nombreuses médiathèques dont celle de Saint-Flour (on vous invite à faire un tour sur l’article de La Montagne qui met à l’honneur le binôme engagé).

Derrière l’acronyme AMI se cachent de souriantes mines motivées pour déminer les fausses informations. Parmi elles, Louka, volontaire dans le Cantal, nous explique que sa focale se porte sur les fake news. Des animations sont ainsi organisées auprès de bénéficiaires de la « garantie jeune » – un dispositif de la Mission Locale – et de collégiens en décrochage scolaire. La rencontre entre volontaires et jeunes permet également de faire découvrir le Service Civique à une cible susceptible de s’engager dans l’avenir.

Le Puy-de-Dôme bénéficie également de l’action des AMI, autour des jeux vidéos et réseaux sociaux, au sein de quatre médiathèques de Clermont Auvergne Métropole : une dynamique mise en valeur dans un article dédié.

« Les raisons qui m’ont poussée à faire ce Service Civique ? C’est avant tout la volonté de m’insérer dans la vie professionnelle. Travailler dans le secteur de la culture me passionne vraiment et l’objectif d’éducation aux médias est très intéressant. » 

Noëlie, volontaire dans le Puy-de-Dôme

Des AMI formés pour informer

Dans la bibliothèque d’Arpajon-sur-Cère, les volontaires mènent un projet de création de journal avec une classe de primaire. Pour ce faire, ils ont ainsi rencontré un journaliste de La Montagne.
Un lien avec des professionnels de l’information également noué dans la Drôme où les AMI ont bénéficié d’une formation avec le Club de la Presse. Cet échange leur permet de dispenser leurs conseils avisés au sein des 6 médiathèques de l’agglomération valentinoise, partenaires du projet. Arthur et Antoine, engagés à Bourg-lès-Valence, ont ainsi témoigné de leur engagement dans le Dauphiné.

Les AMI engagés dans l’Isère

Qu’ils soient « passionné par les réseaux sociaux et les médias » tel qu’Alan, « adepte du travail de groupe » tel que Maël ou en quête « d’ouverture d’esprit » et « d’expérience associative » comme François et Marine – quatre volontaires engagés en Isère -, les volontaires AMI, vêtus de leur tenue dédiée, sont lancés sur leur projet pour 6 mois riches en actualités !