Les Ecovolonterre de Savoie font entendre leur voix

Les présentations posées en janvier laissaient présager une intense saison d’actions. Après 8 mois de belles réalisations, voici venu le temps de laisser la parole aux « Ecovolonterre », louveteaux engagés pour la biodiversité ; ils vous en touchent deux mots en vidéo.

De nombreuses actions – appuyés par la plateforme jagispourlanature.org – ont été menées les mois derniers dans le cadre de ce projet soutenu par la Fondation pour la Nature et l’Homme : du ramassage de déchets en plaine et en station savoyardes jusqu’à l’aménagement d’espaces verts partagés à Ambérieu-en-Bugey.

Amandine, « Ecovolonterre » à Chambéry, partage un témoignage sincère auquel s’ajoute celui d’un partenaire – Mountain Riders – qui a accompagné les volontaires au cours de l’année sur des actions de sensibilisation et de bénévolat nature grand public.

Tendez l’oreille, vous pourriez même entendre avec délice le chant des oiseaux pour lesquels ils agissent.

« A mes yeux, de plus en plus de citoyens sont sensibles à la protection de la biodiversité et de notre environnement, mais encore beaucoup, voire une majorité de personnes, sont encore insensibles aux problématiques auxquelles nous serons confrontés dans les années à venir. Grâce à nos actions, nous montrons à ces personnes que se mobiliser pour la planète n’est pas très difficile, qu’importe l’âge ou les origines. Nous permettons aussi à des associations de protection et de sensibilisation de la biodiversité de se faire connaître auprès du grand public. » Camille, « Ecovolonterre » à Chambéry

Les « Ecovolonterre » sur le terr’Ain (& en Savoie aussi !)

La mission des « Ecolovolonterre«  – engagés dans l’Ain et en Savoie – est de prendre part et promouvoir le bénévolat nature afin de préserver les espèces et les habitats naturels.

Vous avez dit « bénévolat nature » ? Il s’agit d’activités, généralement d’une demi-journée, réalisées collectivement par des citoyens encadrés par des professionnels (associations ou collectivités).

Ainsi l’objectif des « Ecovolonterre », appuyés par la plateforme
jagispourlanature.org, est d’encourager les citoyens à participer à ces actions de bénévolat nature, en prouvant par leur propre participation que ce micro-bénévolat peut être saisi par tout bras.

Afin de mener à bien leur projet, les volontaires ont participé à deux journées de formation théorique et pratique organisées par la Fondation Pour la Nature et l’Homme (FNH).

Les Ecovolonterre agissent équipe de 4, un bon ratio et de beaux râteaux

Depuis, les volontaires mènent différentes actions en lien avec un panel de partenaires locaux : sensibilisation autour des déchets dans la nature avec Mountain Riders, lutte contre la pollution lumineuse et protection des amphibiens pendant leur migration avec la FRAPNA de Savoie, restauration des haies vives et sensibilisation des passants avec la Ville de la Motte-Servolex.

Dans l’Ain, en lien avec la Mairie d’Ambérieu-en-Bugey, les « Ecovolonterre » ont notamment construit des hôtels à insectes afin d’attirer et d’inciter la population à découvrir la biodiversité dans les espaces verts de la ville.

La FRAPNA de l’Ain, acteur majeur pour une biodiversité préservée, est également en lien avec les « Ecovolonterre ». Ceux-ci ont pris part au projet « Mares, où êtes-vous ? » en réalisant un inventaire des mares de la région pour permettre la préservation de ces milieux fragiles.

Dans l’Ain, au centre de soins pour animaux sauvages l’Hirondelle, les Ecovolonterre ont consolidé des volières

Un volume d’actions à valoriser dont les « Ecovolonterre » auront l’occasion de parler le Samedi 02 Février à Ambérieu-en-Bugey lors d’une conférence sur l’engagement citoyen pour la nature : un événement qui vaut le déplacement (en vélo ou transports en commun) !