Une collection de missions pour la Métropole de Lyon

Depuis septembre dernier et jusqu’au cœur de l’été, 10 volontaires sont immergés en binôme dans 5 sites différents de la Métropole de Lyon avec le Relais opéré par Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes.

Impulser davantage de solidarité et de liens entre les âges demeure un enjeu partagé par de nombreux acteurs. Une mission à laquelle participent ainsi des volontaires au sein de différentes Maisons de la Métropole :

  • A Givors, Irigny, Oullins, Saint-Genis-Laval, deux volontaires facilitent l’accès aux outils numériques pour les personnes en situation de précarité, les personnes âgées et les jeunes afin que ceux-ci intègrent une autonomie dans leur relation aux services publics.
  • A Sainte-Foy-lès-Lyon, le binôme en mission lutte contre le décrochage scolaire entre la primaire et le collège en participant à une action de prévention à destination des parents.
  • A Rillieux-la-Pape, Caluire-et-Cuire et Neuville-sur-Saône, deux volontaires interviennent face à l’isolement des personnes âgées en développant un réseau de bénévoles réalisant des visites de convivialité.

La préservation de l’environnement bénéficie également de l’engagement d’un binôme de volontaires au sein de l’Hôtel de la Métropole. Leur mission consiste à sensibiliser les agents de la Métropole au rôle de tout citoyen : l’adoption d’éco-gestes – permettant de limiter leur consommation énergétique – au bureau et au-delà.

La culture est également le terreau d’une mission dédiée au sein de Lugdunum-Musée et Théâtres Romains. Adrien & Florian nous expliquent leur mission d’accueil et médiation pour renforcer l’accessibilité du musée auprès de tous les visiteurs :

« Nous exerçons le rôle de passeurs de l’histoire antique de Lyon auprès de visiteurs de tout âges, jeunes scolaires ou touristes du monde entier. Nous espérons les intéresser à la riche histoire de notre ville et leur donner envie d’en apprendre plus. Nous aidons à rendre la visite du musée chaleureuse et vivante pour tous les visiteurs.« 

Adrien & Florian en Service Civique dans un cadre antique

Corinne Dumont, Responsable de l’accueil au Musée, explique que « l’intégration du binôme de volontaires a enrichi l’accueil des visiteurs en apportant de la fluidité et une meilleure qualité » notamment pour l’accueil des publics « empêchés » (visiteurs malvoyants par exemple). Tutrice des volontaires, elle affirme ainsi : « L’accueil de volontaires en Service Civique correspond, pour moi, à un engagement afin de leur offrir une expérience à la fois professionnelle et de vie, les accompagner dans leur parcours et leur permettre de rebondir après leur mission. »

Une évolution professionnelle et personnelle confirmée par Adrien pour qui cette mission lui « permet de pratiquer (son) expression orale et sa capacité d’organisation. » « Humainement, cette mission me fait découvrir des collègues au parcours de vie extrêmement variés, parfois tumultueux, toujours fascinants » ajoute Adrien.
Pour Florian, une progression en anglais et une timidité diminuée sont les principales évolutions liées à cette mission. Des répercussions humaines qu’il affirme « bien utiles en dehors du musée !« 

Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes remercie la Métropole de Lyon pour l’opportunité donnée aux jeunes de s’engager à ses côtés et la confiance accordée à notre expertise pour les accompagner.

Unis-Cité RELAIS insuffle l’engagement localement

Expertise et partage, telles sont les valeurs clés liées à Unis-Cité RELAIS, un service d’accompagnement des acteurs associatifs et publics désireux d’accueillir des volontaires en Service Civique.

Dans la région, différentes structures bénéficient du Relais d’Unis-Cité et assurent ainsi une positive expérience solidaire tant aux volontaires qu’aux bénéficiaires. Zoom sur une partie des acteurs qui accueillent des binômes de volontaires durant 8 mois sur des missions variées…

La Ville de Chambéry déploie des volontaires pour une ville solidaire…

Pour cette troisième année d’accompagnement, les volontaires s’engagent dans divers services de la Ville : Maison des Associations, Service cohésion sociale, Direction des Archives et du Patrimoine, musées et bibliothèques, écoles primaires… La collection d’actions déployées permet aux jeunes chambériens de s’engager sur des thématiques variées et adaptées tant à leur intérêt qu’à l’intérêt général ; le « mieux vivre ensemble » demeurant le point commun de cet engagement collectif.

Shirley & Samantha, engagées au sein de la Bibliothèque
Georges Brassens en 2017-2018.

Dans le Rhône, une multiplicité d’acteurs engagés…

Intégrés au Service Développement durable de la Ville de Saint-Priest, des volontaires s’engagent pour accompagner les habitants à l’usage collectif des sites de compostage. Ces lieux de passage deviennent des occasions de partage entre habitants fédérés autour d’un même projet : celui du développement durable. Des liens sociaux sont ainsi tissés dans la durée au cours des mois d’engagement des volontaires « médiateurs composteurs ».

Porté par la Mairie du 4ème arrondissement de la Ville de Lyon, Entour’âge solidaire s’entoure désormais de volontaires. Du côté de la Croix-Rousse, aux côtés de bénévoles, les volontaires luttent contre l’isolement des séniors en leur portant une écoute et une place au sein de leur quartier.

Aux côtés de l’ALGED, association engagée pour l’accompagnement des enfants et adultes en situation de déficit mental, des volontaires apportent leur aide pour la réussite des Olympiades. Des événements sportifs auxquels les volontaires sont amenés à porter un regard réflexif pour qu’ils soient inclusifs.

Dans la Drôme, le Conseil Départemental accueille également des binômes

Des volontaires sont engagés depuis l’an dernier au sein des cantines participatives des collèges pour sensibiliser les élèves au gaspillage alimentaire. La sensibilisation menée de pairs à pairs s’avère salutaire pour que le gaspillage s’allège et que des règles essentielles soient intégrées, telle que l’hygiène et l’équilibre alimentaire. Cette année, le Conseil Départemental renouvelle l’intégration de volontaires au sein des collèges, avec l’accompagnement d’Unis-Cité RELAIS.

Historiquement ancrés dans les projets d’Unis-Cité, des EHPAD sont aussi accompagnés pour intégrer des volontaires en Service Civique qui veilleront à nouer des liens entre les générations sur des thématiques variées : lutte contre l’isolement, ouverture à l’actualité, au numérique. Dans la Loire, non loin de Roanne, l’EHPAD de La Pacaudière a ainsi souhaité intégrer deux volontaires en Service Civique. L’accompagnement d’Unis-Cité RELAIS a notamment permis de lever les freins lié au recrutement de ces deux volontaires en milieu rural.

Christian et Julien, volontaires depuis septembre 2018 au sein de l’EHPAD La Pacaudière – Unis-Cité Loire

Unis-Cité salue la confiance portée par ces acteurs qui permettent chaque année à davantage de volontaires de s’engager et aux publics d’être touchés par une vague de solidarité. Des valeurs sûres pour accompagner les structures à franchir le pas d’une expérience engagée : Unis-Cité RELAIS, un message à relayer !

Pour plus d’informations, contactez Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes au
04 78 62 08 65.

L’Université de Lyon donne le Relais à Unis-Cité

Depuis le mois de mars, une équipe de trois volontaires mène une mission de service civique au sein de l’Université de Lyon (UdL) sur la thématique de la santé. Surnommées « Girls of Health », Audrey, Chahila et Tatiana, incarnent le rôle d’ambassadrices santé auprès des étudiants afin de favoriser l’accès aux soins de ces derniers.

Les « Girls of Health » en mission de sensibilisation auprès des étudiants

Cet engagement en service civique s’est opéré par le relais d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes ; un appui sur différentes étapes – de la définition de la mission au recrutement des volontaires –  menant au premier déploiement du service civique au sein de l’UdL. Au fil de l’engagement, le pôle Relais d’Unis-Cité épaule l’Université et l’accompagne afin que la mission se déroule de manière sereine et inscrive le Service Civique de manière pérenne au sein de l’établissement.

L’Université de Lyon  fédère une trentaine d’établissements supérieurs et de recherche sur les départements du Rhône, de la Loire et de l’Ain. L’accès aux services de santé pour les étudiants constitue une des missions de l’établissement. Les volontaires apportent une valeur ajoutée à l’engagement de l’UdL sur la santé ainsi que les valeurs de citoyenneté portées par Unis-Cité.


Le pair à pair vers une santé de fer

La motivation face à cette mission est ainsi partagée par les trois voix des volontaires, qui se disent attirées par la voie de la santé.
« Le relationnel avec une classe d’âge similaire » constitue aussi un attrait ; un trait soulignant les interventions ponctuelles menées mais également lié à leur engagement en  équipe, qu’elles présentent comme une expérience humainement bénéfique.

Au fil des premières semaines de leur mission, l’équipe a rencontré des acteurs de la santé (CPAM, Espace Santé Jeunes, SMERRA, LMDE…) afin d’acquérir des connaissances à relayer ; de pouvoir guider les étudiants vers les structures appropriées. Une immersion rapidement suivie d’applications via la tenue de stands au sein d’établissements.

Pour palier à la méconnaissance des étudiants face au système de santé et aux freins limitant l’accès aux soins, les volontaires engagées franchissent de nombreux paliers, membres du réseau de l’Université de Lyon (à ce jour, l’ENTPE, l’UCLY, l’IEP…) et multiplient ainsi les actions de sensibilisation – touchant 200 étudiants environ à chaque occasion. Bien que l’été demeure associé à la pause universitaire, la santé reste d’actualité : ainsi, les « Girls of Health » prévoient de visiter les résidences du Crous afin d’apporter leur vitalité sur ces lieux de vie.

Lors de l’intervention opérée au sein de l’IEP, le support du robot de téléprésence* a permis aux volontaires d’initier le premier contact avec les étudiants, parfois plus à l’aise pour échanger virtuellement que réellement. *Ce robot est destiné aux étudiants en situation de handicap ou atteint d’une longue maladie, ne pouvant assister aux enseignements sur les sites universitaires.

Distribution de flyers, quizz, découverte du robot de téléprésence… la forme se veut ludique face à des thématiques parfois sensibles pour une cible à sensibiliser. Formées à aller vers, les volontaires basent avant tout leur engagement sur l’échange avec des étudiants qui prennent à cœur leur santé et déplorent parfois les efforts à déployer pour accéder aux soins associés. Par méconnaissance ou complexité, l’échange avec les volontaires permet de les éveiller à des démarches appropriées et des services présents au sein même du complexe universitaire.

 

Relais, une expertise à partager

« Faire appel à un organisme expert sur ce dispositif pour nous former et nous accompagner ».

Ainsi résumé par Crane Rogers, Chef de projet santé au sein de l’UdL, l’appui porté par Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes offre « une sécurité et un gage de qualité ».

Une grande première pour l’UdL qui développe ainsi sa première mission de service civique et espère vivement une reconduite par la suite.

Crane Rogers, perçoit le développement du service civique au sein de l’établissement comme porteur d’une majeure valeur ajoutée tant au niveau du fond – « l’intérêt des actions que les volontaires permettent de développer » – que de la forme :

« Sans doute la plus-value la plus importante pour nous est que les volontaires, qui sont des jeunes et en grand partie des étudiants, sont un vrai atout pour nous rapprocher de notre public d’étudiants, pour développer des actions pour et avec eux en sortant un peu de nos pratiques et notre posture institutionnelle. »

Un déploiement qui traduit aussi l’engagement de l’établissement face aux « objectifs nationaux de développement du service civique ».

Ainsi, apportant leur part dans ce déploiement, le nombre de structures appuyées par le pôle Relais d’Unis-Cité croit chaque mois. A ce jour, les acteurs suivants font confiance à l’expertise de l’association : l’Alternateur, la Ville de Chambéry – accueillant 14 volontaires répartis au sein de bibliothèques, établissements scolaires ou culturels, la Communauté de communes de Grésivaudan, le Centre Communal d’Actions Sociales de Sainte-Foy-lès-Lyon, la Fondation Partage et Vie via la Résidence Sainte Elisabeth à Lyon, l’association Le Booster de Saint-Jean à Villeurbanne, la Mission Locale Clermont Métropole et Volcans.

D’autres acteurs sont actuellement accompagnés par le pôle Relais afin d’engager des volontaires dans les mois à venir : La Métropole de Lyon ambitionne d’en accueillir une dizaine et la Ville de Saint-Priest un binôme.

Si vous souhaitez déployer le Service Civique au sein de votre établissement, le lien à nouer avec Relais Unis-Cité-Auvergne-Rhône-Alpes se tient au bout du fil suivant : 04 78 62 08 65.

Plus d’informations sur http://www.relais-service-civique.fr/