Paroles d’anciens volontaires

Chaque année, depuis 1999, Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes accueille des volontaires qui incarnent la diversité et la solidarité.
Les anciens volontaires ont beaucoup à partager sur leur engagement passé et l’impact présent…
Hachim ALI, volontaire de la promotion DiversCité avec
Unis-Cité des Savoie
en 2016-2017

« Ces 9 mois d’engagement m’ont permis d’ouvrir les yeux sur plusieurs thématiques que traverse le monde et notre société actuellement. Cela m’a notamment aidé à comprendre l’impact que notre alimentation a sur notre santé, mais aussi sur notre planète. Aujourd’hui je fais attention à mon impact carbonique et contrôle ce que j’achète en respectant les saisons.
Plus globalement, depuis mon plus jeune âge j’ai été habitué avec le sport à travailler en équipe, mais malgré ça le « Je » restait prioritaire dans tous les domaines. Aujourd’hui grâce à Unis-Cité je sais dire Nous ! Car j’ai appris mais aussi j’ai compris que dans un groupe chaque personne a un rôle important. Seul on va vite mais ensemble on va loin, telle est la devise que j’ai apprise avec Unis-Cité. »

Florence Françon, 28 ans, volontaire JADEavec Unis-Cité Loire en 2014, actuellement chargée de mission études de genre et promotion de l’égalité au sein d’une école d’ingénieur·e·s

« Ce Service Civique m’a permis d’avoir un premier pas sur le terrain, une vision plus précise de la vie professionnelle et des acteurs incontournables du domaine dans lequel j’ai toujours souhaité m’engager : la promotion de l’égalité. J’ai pu progressivement prendre confiance, monter en compétences et apprendre sur un ensemble de sujets grâce à la rencontre avec d’autres volontaires et de nombreux professionnels mobilisés à nos côtés. Enfin, j’ai pu être accompagnée pendant un an, à l’issue de mon Service Civique, par l’Institut de l’Engagement dont j’ai été lauréate. Cela a représenté un réel tremplin vers la vie active puisque j’ai obtenu mon poste actuel, en novembre 2014, grâce au réseau de partenaires et à l’accompagnement proposé.
Mon engagement se poursuit toujours, en tant que présidente d’une association qui accueille régulièrement des volontaires, une façon de garder un lien étroit avec cette forme d’engagement unique qu’est le Service Civique. Pour moi cet engagement est une expérience particulièrement enrichissante tant elle permet d’apprendre à la fois sur soi et des autres. C’est une réelle opportunité à saisir pour toute personne sensible à une cause, souhaitant mettre en acte ses valeurs ! »

Rémi LECLUSE, 26 ans, volontaire C&C avec Unis-Cité Rhône en 2016-2017, actuellement étudiant en Master Sciences de l’éducation

« Ce Service Civique m’a donné ce que j’étais venu chercher : une expérience humaine forte et des espoirs renoués. Le Service Civique était une manière de me donner, si ce n’est rendre, l’espoir des collaborations humaines, faire œuvre commune avec générosité ; l’idée que l’on puisse retrouver le principe d’une entente valeureuse, voire chaleureuse, au profit d’une cause qui ne sépare ni celui qui en bénéficie, ni celui qui en fait bénéficier. 
Professionnellement, je peux témoigner que j’ai pu consolider ce qui pouvait, auparavant, me mettre en difficulté (notamment la prise de parole en public !).  Ce Service Civique a l’honneur d’avoir vivifié le sens qui venait à manquer dans mon engagement et je lui dois, en partie, ma reconversion actuelle et mon désir d’investir l’éducation populaire.
Il n’est pas question de faire l’éloge d’un paradis, car ce n’est pas toujours une partie de plaisir et il est important de le comprendre, mais c’est une terre riche à cultiver, dans laquelle se cultiver. Et comme je suppose qu’il est important de parler avec des mots qui font sens, ce Service Civique à Unis-Cité est un tremplin, il suffit d’avoir envie de sauter le pas et, à l’arrivée, il y aura toujours, le plus souvent, le ou les bras armé(s) de cette fameuse bienveillance. »

Hakim DJEDAINI, 27 ans,
volontaire JADE avec Unis-Cité Loire en 2015-2016, étudiant à l’EM Lyon – Programme Grande Ecole

« Mon volontariat m’a permis de me rendre compte que je voulais travailler en équipe ou du moins en contact avec des personnes. J’ai appris à gérer des plannings particulièrement chargés et à être beaucoup plus à l’aise à l’oral, devant un nombre important de personnes. J’ai postulé à l’Institut de l’Engagement qui aide les volontaires lauréats à réaliser leurs projets d’avenir. En 2016, j’ai ainsi présenté le concours des grandes écoles et intégré l’EM Lyon où je suis actuellement en 3ème année dans l’optique de devenir Chef de projet digital. Je pense plus particulièrement que mon volontariat m’a apporté une plus grande sagesse de par l’expérience des uns et des autres, de leurs personnalités qui m’ont très certainement influencé dans mon parcours de vie. S’engager pour les autres et la société m’a permis de partager des liens forts avec des personnes que je n’ai pas l’habitude de côtoyer. J’ai pu également réfléchir à mes envies et à la vie que je souhaitais mener. L’une des plus belles parenthèses que j’ai pu vivre et qui m’a permis d’élargir mon réseau et m’ouvrir de nombreuses portes. C’est un choix que je n’ai jamais regretté et qui a définitivement changé ma vie ! »


Noémie DE PINHO, volontaire en 2016-2017 avec Unis-Cité Ain, actuellement bénévole et administratrice d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes

« Ces 9 mois ont été pour moi des moments de découverte et de partage très riches. Grâce à mes équipes et mes projets je me suis vue évoluer. En effet, ma timidité s’est envolée et j’ai réussi à avoir un peu plus confiance en moi. La diversité des équipes m’a permis d’apprendre des autres et de découvrir des horizons très différents de ceux que je pouvais connaître. Aussi, la bienveillance était la clé pour que tout se passe au mieux dans nos équipes. Grâce à cela, nous avons réussi à créer des liens forts dont certains existent encore. Avoir deux projets m’a offert la possibilité de m’améliorer dans un domaine que je connaissais déjà : l’animation avec des enfants de 3 à 10 ans. Sur mon autre projet les partenariats étaient plus nombreux et la rencontre avec certaines personnes m’a beaucoup appris. J’ai d’ailleurs pu me remettre en contact avec certains d’entre eux pour mon projet professionnel. Aussi, l’accompagnement de ma coordinatrice m’a permis de créer un lien de confiance ainsi je me sentais bien quand je venais à Unis-Cité. De même avec le reste de l’équipe, ils veillaient à ce que l’ambiance soit agréable. Je continue maintenant mon expérience au sein d’Unis-Cité en tant que bénévole. Je participe aux Conseils d’Administration et suis membre du Bureau depuis peu. Si je devais donner un petit conseil aux volontaires, ce serait le suivant : allez à la rencontre de nouvelles personnes et partez découvrir tout ce que vous ne connaissez pas ! Profitez-en, 8 mois ça passe vite… »


Morgane REY, 24 ans, volontaire en 2014-2015 avec Unis-Cité Loire, actuellement salariée dans le secteur de l’aide à domicile

« Je me suis engagée en service civique après un an à la fac de psycho ou j’étais dans le flou sur mon futur professionnel. J’avais besoin de me retrouver sur le terrain et de découvrir autre chose que le milieu scolaire. Le service civique chez Unis-Cité correspondait à mes valeurs personnelles et j’avais envie de m’investir dans ce milieu là. Après cette expérience qui a consolidé mon choix de travailler dans le secteur sanitaire/social, j’ai repris 3 années d’études par la suite afin d’obtenir les diplômes pour évoluer et accéder à certains postes. Quand j’ai cherché une alternance pour mes études, ce service civique m’a permis de faire la différence par rapport à certains profils grâce à l’expérience vécue. Cet engagement m’a également apporté une maturité peut être plus importante et une ouverture d’esprit vers tous les horizons regroupés à Unis-Cité. Je suis très contente de cette expérience et je la prône pour tous. Si j’ai un conseil à donner aux autres, c’est de ne pas perdre de vue que le service civique a une fin et qu’il est nécessaire de réfléchir à son avenir. »


Lio PIERREFITTE, volontaire en 2016-2017 avec Unis-Cité des Savoie

« Mes 9 mois de service civique m’ont permis de me sentir utile au sein de la société et auprès des personnes avec lesquelles nous avons partagé cette expérience. Se sentir utile par nos actions comme par notre présence. Cela m’a permis de faire un premier pas vers le travail en équipe, qui n’est pas le plus simple mais qui est tellement constructif et enrichissant, de faire des rencontres que je n’aurais sûrement jamais faites et même de créer des amitiés. Ce service civique a été un tremplin pour moi, dans une année où j’avais besoin de temps et de réflexion. J’ai pu être active, avoir accès à différentes formations, participer à des projets super chouettes, accompagnée par une coordinatrice d’équipe à l’écoute ainsi que toute l’équipe de Chambéry.
J’ai pu prendre confiance en moi grâce aux différentes actions menées, prendre une place au sein d’une équipe, m’enrichir d’informations et de formations. Ce service civique a aussi été très utile pour ce que j’ai entrepris par la suite. J’ai ainsi pu préparer et réussir mon concours d’éducateur spécialisé, enrichie par l’expérience acquise.  Je ne remercierais jamais assez toutes les personnes avec qui j’ai partagé cette expérience. »







En Auvergne, 10 volontaires signent pour Check’Energie

Par leur mission d’accompagnement et d’explication du nouveau dispositif « chèque énergie », des volontaires d’Unis-Cité Auvergne contribuent à lutter contre la précarité énergétique auprès de publics en difficultés.

L’arrivée des « chèques énergie », nouveau dispositif lancé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire en remplacement des tarifs sociaux de l’énergie à partir de 2018, a mené à l’expérimentation d’une nouvelle mission de service civique dédiée. Partenaire historique depuis 10 années du programme Médiaterre, EDF poursuit ainsi son engagement contre la précarité énergétique dans les quartiers populaires en impulsant cette nouvelle mission nommée « Check’Energie ».

Le programme mis en place depuis mai à Saint-Nazaire, a fait son apparition à Clermont-Ferrand en septembre 2018. 10 volontaires sont ainsi engagés dans le quartier de La Gauthière avec le soutien des bailleurs sociaux Auvergne Habitat et Logidôme et des associations engagées dans le quartier.

L’équipe Check’Energie 2018-2019 – Unis-Cité Auvergne

Clara Zorzi, coordinatrice du programme Check’Energie en Auvergne, détaille la mission menée par les volontaires et le soutien apporté aux habitants rencontrés :

« Les volontaires vont à la rencontre des habitants de La Gauthière lors de stop-cafés au cœur du quartier, de sessions de porte à porte, ou encore d’animations collectives, et peuvent ensuite fixer des rendez-vous lors leur permanence régulière les jeudis après-midi au sein de l’association Public Info ou à domicile.

Le dispositif du chèque énergie n’a pas toujours été bien compris par les bénéficiaires, et l’aide des volontaires est bien accueillie sur le quartier ! Allant d’un simple renseignement sur le sujet à un accompagnement poussé grâce à leurs tablettes tactiles équipées d’un accès internet, les volontaires Check’Energie s’adaptent aux besoins de chacun. Que les personnes soient bénéficiaires ou non du chèque énergie, personne ne repart sans un échange avec nos volontaires qui peuvent prodiguer à tous des conseils permettant de limiter sa consommation d’énergie et de prendre soin de l’environnement.


Après un mois passé sur le terrain, 134 personnes ont participé aux animations des volontaires, 53 personnes ont été sensibilisées à l’utilisation du chèque énergie, et 8 rendez-vous ont été pris pour un accompagnement poussé. »

A Grenoble, on Y-nove

Sur le territoire grenoblois, l’antenne iséroise d’Unis-Cité a tissé de nombreux liens avec des acteurs publics et privés, parmi lesquels l’association Y-Nove.

Cette structure a été créée par des acteurs du territoire (associations, collectivités territoriales et entreprises) pour « faire face à un certain nombre de constats partagés et créer des actions innovantes et concertées en faveur de la jeunesse ». L’objectif d’Y-Nove est ainsi de « replacer les jeunes au centre des dispositifs et/ou actions qui les concernent, et à soutenir leur mise en action ».

Service Civique d’Initiative

Partie prenante du groupement d’acteurs constituant l’association Y-Nove, l’antenne de l’Isère d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes copilote notamment le groupe« Service Civique Initiative » avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Ligue de l’Enseignement, l’Institut de l’Engagement, l’AFEV et Cap Berriat. 

L’objectif général du projet est de proposer une nouvelle dynamique du Service Civique sur le territoire de Grenoble et son agglomération. L’enjeu de cette nouvelle démarche est de faciliter l’adéquation entre les aspirations et intérêts des jeunes et les besoins des structures associatives et publiques du territoire, dans le champ du Service Civique.

Deux modalités sont ainsi possibles pour les jeunes qui souhaitent réaliser un Service Civique d’Initiative :

  • construire leur service civique dans un domaine d’activités qui les intéresse, ou
  • co-élaborer avec les structures (communes ou associations) un projet de mission.

Cette nouvelle façon d’appréhender le dispositif du Service Civique, sur l’initiative du jeune volontaire, est une innovation qui avait déjà pu être testée par Unis-Cité depuis 4 ans dans son antenne iséroise via son programme Rêve & Réalise.

Cette année, ce sont 30 volontaires qui s’engageront sur un Service Civique d’Initiative avec Unis-Cité en Isère sur 3 rentrées successives en novembre 2018, janvier 2019 et mars 2019 (10 volontaires à chaque rentrée).

Soutien du programme Melting Potes

En juin dernier, cet article présentait le programme Melting Potes, nouvellement développé au sein d’Unis-Cité Isère en 2017-2018. Ce programme, qui vise l’inclusion de jeunes roms par un engagement de Service Civique citoyen et interculturel (équipe franco-roumaine), a été soutenu par Y-nove via le Programme d’Investissements d’Avenir « Projet innovants en faveur de la jeunesse » géré par l’ANRU. Ce soutien a porté sur le fonctionnement du programme Melting Potes.

Cours de français dans le cadre du programme Melting Potes – Unis-Cité Isère.

10 volontaires se sont engagés sur ce programme en 2017-2018, 5 jeunes roms et 5 jeunes français. Les jeunes roms ont notamment bénéficié de cours de français, en binôme de volontaires franco-roumain et avec le soutien d’un bénévole de l’association Roms Action, ainsi que d’un soutien à leurs démarches administratives.

En 2018-2019, 16 nouveaux volontaires s’engageront sur ce programme à Grenoble.

Sur la piste du numérique avec Silver Geek

En partenariat avec l’association Silver Geek, avec le soutien de la Fondation Macif Nationale et la Fondation Macif Auvergne Rhône Alpes, l’association Unis-Cité Auvergne Rhône Alpes déploie cette année le programme Silver Geek sur le territoire.

Au sein de la promotion 2018-2019, 50 volontaires en engagement de service civique vont mettre en place des animations numériques ludiques auprès de résidents d’EHPAD et autres seniors tout au long de l’année scolaire. Au moins 35 structures accueilleront ces animations dans 7 départements : Savoie, Isère, Ain, Loire, Drôme, Puy de Dôme et Allier.

Concrètement les jeunes volontaires vont, par équipes de 2 à 4 jeunes, proposer chaque semaine aux seniors des jeux sportifs sur Wii (bowling, escrime, tennis…) et des activités sur tablette : des jeux de mémoire et la découverte de fonctions diverses selon les envies des seniors – skype et envoi d’e-mails, lecture de clips musicaux en ligne, recherche de photos d’archives…- ; au printemps une compétition de Wii bowling inter-structures sera organisée dans chaque département dans une ambiance festive pour valoriser les progrès des seniors et créer une émulation autour des animations.
 

Initiation à la tablette numérique avec Unis-Cité. Source : Groupe Macif.

Silver Geek est une dynamique multi-partenariale déployée à l’échelle nationale – en Auvergne Rhône Alpes, en Normandie, en Centre Val de Loire, en Bretagne, en Pays de la Loire et en Nouvelle Aquitaine où le projet est né en 2014 – www.silver-geek.org – et qui vise 3 objectifs :

  • Favoriser le bien-vieillir, le bien-être et le maintien de l’autonomie physique et psychique à travers une utilisation ludique des outils numériques
  • Donner la possibilité aux personnes de se familiariser avec le numérique
  • Permettre de bénéficier d’une ouverture sur l’extérieur et de rompre leur isolement

Il s’agit également de mobiliser localement tous ceux qui le souhaitent (associations, collectivités, établissements pour personnes âgées, entreprises) pour inventer ensemble des solutions concrètes et originales au service du territoire.

Découverte du Wii Bowling avec Unis-Cité. Source : Groupe Macif

Interview de Lynda Bensella, Déléguée Macif et Animatrice Commission Fondation Macif Auvergne Rhône Alpes qui soutient fortement le projet : qu’est ce qui a convaincu les élus de la Fondation Macif Auvergne Rhône Alpes de soutenir ce projet ?

« Nous avons fait le choix de soutenir ce projet pour sa capacité à éviter l’isolement en créant un lien intergénérationnel. L’ambition d’Unis-Cité qui rend possible concrètement la solidarité numérique des jeunes en direction des personnes âgées nous semble une expérience à encourager.  Nous avons été séduits parle caractère ludique de l’initiative qui offre à la fois une expérience de citoyenneté pour les plus jeunes et qui favorise la participation active des personnes en EHPAD. L’implication d’Unis Cité est pour nous un gage de qualité : l’association est un partenaire historique de la Fondation MACIF. Nos coopérations sont multiples et leur apport précieux notamment sur les enjeux liés aux nouvelles générations. »

Unis-Cité RELAIS insuffle l’engagement localement

Expertise et partage, telles sont les valeurs clés liées à Unis-Cité RELAIS, un service d’accompagnement des acteurs associatifs et publics désireux d’accueillir des volontaires en Service Civique.

Dans la région, différentes structures bénéficient du Relais d’Unis-Cité et assurent ainsi une positive expérience solidaire tant aux volontaires qu’aux bénéficiaires. Zoom sur une partie des acteurs qui accueillent des binômes de volontaires durant 8 mois sur des missions variées…

La Ville de Chambéry déploie des volontaires pour une ville solidaire…

Pour cette troisième année d’accompagnement, les volontaires s’engagent dans divers services de la Ville : Maison des Associations, Service cohésion sociale, Direction des Archives et du Patrimoine, musées et bibliothèques, écoles primaires… La collection d’actions déployées permet aux jeunes chambériens de s’engager sur des thématiques variées et adaptées tant à leur intérêt qu’à l’intérêt général ; le « mieux vivre ensemble » demeurant le point commun de cet engagement collectif.

Shirley & Samantha, engagées au sein de la Bibliothèque
Georges Brassens en 2017-2018.

Dans le Rhône, une multiplicité d’acteurs engagés…

Intégrés au Service Développement durable de la Ville de Saint-Priest, des volontaires s’engagent pour accompagner les habitants à l’usage collectif des sites de compostage. Ces lieux de passage deviennent des occasions de partage entre habitants fédérés autour d’un même projet : celui du développement durable. Des liens sociaux sont ainsi tissés dans la durée au cours des mois d’engagement des volontaires « médiateurs composteurs ».

Porté par la Mairie du 4ème arrondissement de la Ville de Lyon, Entour’âge solidaire s’entoure désormais de volontaires. Du côté de la Croix-Rousse, aux côtés de bénévoles, les volontaires luttent contre l’isolement des séniors en leur portant une écoute et une place au sein de leur quartier.

Aux côtés de l’ALGED, association engagée pour l’accompagnement des enfants et adultes en situation de déficit mental, des volontaires apportent leur aide pour la réussite des Olympiades. Des événements sportifs auxquels les volontaires sont amenés à porter un regard réflexif pour qu’ils soient inclusifs.

Dans la Drôme, le Conseil Départemental accueille également des binômes

Des volontaires sont engagés depuis l’an dernier au sein des cantines participatives des collèges pour sensibiliser les élèves au gaspillage alimentaire. La sensibilisation menée de pairs à pairs s’avère salutaire pour que le gaspillage s’allège et que des règles essentielles soient intégrées, telle que l’hygiène et l’équilibre alimentaire. Cette année, le Conseil Départemental renouvelle l’intégration de volontaires au sein des collèges, avec l’accompagnement d’Unis-Cité RELAIS.

Historiquement ancrés dans les projets d’Unis-Cité, des EHPAD sont aussi accompagnés pour intégrer des volontaires en Service Civique qui veilleront à nouer des liens entre les générations sur des thématiques variées : lutte contre l’isolement, ouverture à l’actualité, au numérique. Dans la Loire, non loin de Roanne, l’EHPAD de La Pacaudière a ainsi souhaité intégrer deux volontaires en Service Civique. L’accompagnement d’Unis-Cité RELAIS a notamment permis de lever les freins lié au recrutement de ces deux volontaires en milieu rural.

Christian et Julien, volontaires depuis septembre 2018 au sein de l’EHPAD La Pacaudière – Unis-Cité Loire

Unis-Cité salue la confiance portée par ces acteurs qui permettent chaque année à davantage de volontaires de s’engager et aux publics d’être touchés par une vague de solidarité. Des valeurs sûres pour accompagner les structures à franchir le pas d’une expérience engagée : Unis-Cité RELAIS, un message à relayer !

Pour plus d’informations, contactez Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes au
04 78 62 08 65.