Les Intergénéreux lyonnais ont dressé un bilan complet

Le 18 juin 2019 à l’Hôtel de Ville de Lyon, les volontaires « Intergénéreux » d’Unis-Cité Rhône ont présenté leur bilan en présence de Madame Françoise Rivoire, élue aux liens intergénérationnels et personnes âgées au sein de la Ville de Lyon, et de Monsieur Abdelkader Larbi, Directeur du CCAS de Lyon. Une année à fort impact, tant pour les bénéficiaires que pour les volontaires.

Durant les 8 derniers mois, 18 volontaires « Intergénéreux » – un projet mis en place grâce au soutien d’Apicil et de la Conférence des Financeurs de la Métropole de Lyon – ont été engagés dans des résidences collectives (séniors et autonomie séniors) du Centre Communal Action Sociale (CCAS) de Lyon où de nombreuses actions se sont déroulées et ont suscité de belles émotions.

En parallèle, 14 volontaires accompagnés par La Ligue de l’Enseignement – Fédération des Œuvres laïques du Rhône étaient intégrés dans des résidences complémentaires.

La commune mission des volontaires d’Unis-Cité et de La Ligue de l’Enseignement consistait à s’immerger dans le quotidien des résidences pour y impulser du lien intergénérationnel et contribuer ainsi au bien-être des résidents, certains souffrant d’isolement.

En complément d’animations collectives créatives, sportives, festives et culturelles, les volontaires ont réalisé en binômes des visites de convivialité au domicile de personnes âgées isolées à proximité des résidences.

Les « Intergénéreux » ont par ailleurs tissé un projet fil rouge dans chaque établissement suite à un constat adapté aux souhaits des résidents.

Ainsi, à l’EHPAD Marius Bertrand, un guide touristique de la ville de Lyon basé sur les souvenirs des résidents a été créé, générant ainsi des visites de lieux chers aux participants ainsi que de nombreuses activités (ateliers créatifs, cuisine, visites virtuelles…).

Du côté de l’EHPAD Étoile du jour, quatre sorties sur le thème des sens et des animaux ont été organisées par les volontaires (aquarium, musée du chocolat, ferme pédagogique, parc aux oiseaux).

Pour les résidents de l’EHPAD Les balcons de l’Île Barbe, la destination visée par les volontaires a entrainé une sortie hors stratosphère : à l’occasion du 50ème anniversaire du premier homme sur la Lune, les volontaires ont sollicité la mémoire et les souvenirs des résidents face à cet événement.

Enfin, son nom prêtant à la compétition, l’EHPAD La Villette d’Or a vécu ses « Olympiades » : une journée festive et sportive pour apporter motricité et gaieté aux résidents participants.

Pom’Potes s’allie à Unis-Cité pour le jeu libre en plein air

Pom’Potes, la marque à l’origine de la compote qu’on « trans’pote », développe son engagement pour le « jeu libre en plein air », en soutenant la mission de service civique « Tous Dehors ! » sur laquelle sont engagés 18 volontaires Unis-Cité (8 à Lyon et 10 à Villefranche-sur-Saône) de juin à novembre 2019. Cette mission vise à favoriser le bien-être et l’épanouissement physique, social et intellectuel des 6-15 ans.

Mélanie LE LUDUEC, Chef de Produit Senior Pom’Potes, nous dévoile l’enjeu de cet engagement.

  • Dans quel contexte intervient l’engagement de la marque Pom’Potes pour le « jeu libre en plein air » ? 

Au-delà de ses produits et de son ancrage dans le monde économique, Pom’Potes souhaite agir concrètement et positivement sur le plan sociétal, face à un enjeu primordial : le fait que les enfants passent trop de temps à l’intérieur, dans des activités assez sédentaires et souvent devant les écrans.
Nous pensons que Pom’Potes, qui a été inventée pour être emportée dehors, a un rôle à jouer pour inciter les enfants à retrouver le plaisir du jeu en plein air, et ainsi favoriser leur bonne santé physique et leur épanouissement intellectuel et social.
Au « plein air » est associée l’idée de « liberté » : dans le « jeu libre en plein air », les enfants sont acteurs, ils font appel à leur curiosité, à leur imagination, à leur capacité de coopération les uns avec les autres, cela va beaucoup plus loin que la simple activité physique.

  • Qu’apportent les volontaires engagés en service civique avec Unis-Cité pour développer le « jeu libre en plein air » ?

Pom’Potes s’efforce de favoriser le « jeu libre en plein air » chez les enfants via ses différents supports traditionnels : des idées de jeux en plein air sont proposées sur le site internet et les réseaux sociaux, des activités en extérieur sont à gagner pour l’achat de certains produits de la gamme, etc. Mais grâce aux volontaires en Service Civique, nous allons pouvoir faire (re)découvrir le jeu en plein air à une cible différente.
Par ailleurs, nous espérons que la diversité des volontaires permettra à tous les enfants de s’identifier et donc de participer aux activités. La promotion engagée avec Unis-Cité Rhône constitue ainsi un projet pilote, pour commencer à déployer le « jeu libre en plein air » de manière plus large.

  • Quels sont les bénéfices attendus pour les divers acteurs impliqués ?

En tissant des liens avec les différents acteurs des deux villes concernées par le projet pilote (Lyon et Villefranche-sur-Saône) et en donnant aux enfants une place positive et créative, les volontaires permettront l’inclusion de toutes et tous. L’impact du partenariat noué avec Unis-Cité se révèle finalement pluriel : touchant à la fois les enfants, mais également les volontaires engagés dans cette expérience humaine. Nous avons hâte de voir ce que cela va donner !

Les actions menées par les volontaires dès cet été seront détaillées dans notre prochaine publication. Restez connectés !

L’année des volontaires Cinéma & Citoyenneté du Rhône en une vidéo !

8 mois ont passé, les volontaires du programme Cinéma & Citoyenneté du Rhône s’en sont allés…

8 mois de service civique pendant lesquels ils ont travaillé en équipe et ont proposé des interventions auprès des élèves aux établissements scolaires – lycées, collèges, MFR… – du département (voire même de la région).

Ces interventions consistaient en la projection d’un film (faisant partie d’une liste prédéfinie par le Centre National du Cinéma et de l’image animée), puis en l’animation de débats ou de jeux permettant d’apprendre aux jeunes élèves à exprimer leur opinion et de prendre du recul sur les questions de société soulevées par ces films.

Ces 8 mois ont été condensés en une vidéo, réalisée par les volontaires eux-mêmes, à voir et revoir sans modération ! Merci à eux pour leur engagement à nos côtés et pour ce superbe outil de promotion du programme Cinéma & Citoyenneté.