A 20 ans, Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes en pleine croissance

Cette nouvelle – 20ème ! – rentrée d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes rime avec un engagement croissant de volontaires sur des nouveaux territoires.

L’étape du 500ème volontaire est dépassée à Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes !

Leurs missions ? Des projets renouvelés (tels que Cinéma & Citoyenneté, Re’Pairs Santé, Volontaires de la Transition Énergétique, Rêve & Réalise…) mais aussi de belles nouveautés axées sur les enjeux sociaux primordiaux que sont l’accès au numérique et le respect de la biodiversité. Voici quelques-uns des défis qu’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes s’apprête à relever durant les 8 prochains mois.

Le défi des nouveaux territoires

Les nouveaux contours de la région Auvergne-Rhône-Alpes permettent à Unis-Cité de se développer davantage sur ce nouvel espace jour après jour.

  • Du côté de Clermont-Ferrand, au sein de l’antenne récemment inaugurée, les volontaires s’affairent sur une palette de projets, colorée par quelques nouveautés. Une équipe de volontaires a ainsi signé pour la mission Check’énergie co-construite avec EDF.
Les volontaires Check' Energie engagés en Auvergne.
L’équipe de volontaires Check’ Energie engagée en Auvergne !
  • Unis-Cité mobilisée dans l’Allier : un palier franchi notamment grâce un groupement de partenaires unis autour de la solidarité intergénérationnelle. Tel est le projet du Groupement de Coopération Social et Médico-Social Sud-Allier pour la Gestion des Etablissements et Services Spécialisés (GCSMS SAGESS) vitaminé par la jeunesse d’Unis-Cité pour réduire l’isolement des aînés.
  • Dans le Cantal, en partenariat avec le Ministère de la Culture, Unis-Cité s’empare d’un enjeu primordial : l’éducation aux médias. Dès janvier 2019, une équipe de volontaires s’engage au sein de bibliothèques en qualité de médiateur à l’information et au numérique. Les volontaires auront pour mission de développer la vigilance face aux « fake news », mais aussi d’attirer le public dans ces lieux culturels.
  • Autre département dopé par l’engagement d’Unis-Cité : la Haute-Savoie. Grâce au soutien de la Conférence des Financeurs, de la Ville d’Annecy et d’une dynamique multi-partenariale, une équipe de volontaires Intergénéreux engagés contre l’isolement des personnes âgées y sera déployée pour la première fois.
Carte des implantations d'Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes à la rentrée 2018.
Les antennes d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes en cette rentrée 2018.

Le défi des nouvelles thématiques de missions

Deux grandes nouvelles thématiques seront développées cette année : le numérique et la biodiversité.

Volontaires en Service Civique face à l’ère du numérique : A l’occasion de cette vingtième rentrée, différents projets sont connectés par la nécessité de relier l’ensemble des publics au numérique.

  • Avec le soutien d’AG2R La Mondiale, Les Connectés sont mobilisés sur le sujet de l’inclusion numérique. A l’ère digitale,cette sensibilisation est primordiale pour l’accès aux droits de publics en difficultés face à certaines démarches dématérialisées ; les volontaires accompagneront notamment le public sénior.
  • Les séniors seront également la cible du projet  Silver Geek, porté pour la première fois dans 6 des 7 antennes de la région avec le soutien de La Fondation Macif. Basée sur le numérique, dans un versant ludique, cette mission vise le bien-être physique et moral des séniors par l’inclusion numérique et sociale. Plus d’informations sur ce projet à découvrir sur cet article.
Une volontaire Silver Geek engagée avec Unis-Cité. Source : La Fondation Macif.
  • D’une génération à l’autre, Les Ambassadeurs du Numérique éclairé accompagnent les enfants de 7 à 12 ans vers l’intégration du codage numérique. Une initiative portée par Microsoft France qui apporte une compétence clé : l’ouverture à l’Intelligence Artificielle et aux métiers liés.

Se connecter et se reconnecter à la terre : tel est le terrain privilégié des Ecovolonterre qui participent à des chantiers nature pour protéger notre Terre. La connexion au numérique demeure centrale : pour attirer toujours plus de bénévoles sur les chantiers nature, les volontaires s’appuient sur la plate-forme J’agis pour la Nature, créée par La Fondation pour la Nature et l’Homme, co-constructeur de ce projet pour une biodiversité préservée.


Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes remercie les précieux partenaires impliqués qui permettent chaque année à davantage de volontaires de s’engager en Service Civique pour « être utile aux autres autant qu’à soi ».


Le service civique à Unis-Cité se développe du côté de Roanne

Pour la première fois, une équipe de volontaires en service civique de l’antenne ligérienne d’Unis-Cité effectue un projet du côté de Roanne !

Quatre volontaires d’Unis-Cité seront mobilisés jusqu’en juin 2017 sur un projet de solidarité intergénérationnelle (programme national Intergénéreux) au sein de la Résidence Le Rivage, une maison de retraite de la Fondation Partage et Vie (ex-Fondation Caisses d’Épargne pour la Solidarité).

Encadrés par Axel Cimiterra, coordinateur d’équipes et de projets à Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes, et en lien avec les salariés de l’établissement, les volontaires seront en charge de réaliser des animations pour les résidents. Des visites en chambre sont également prévues dans leur projet, le tout dans l’optique de créer du lien avec les personnes âgées.

Le Progrès a consacré un article à cette équipe de volontaires, consultable par ici.

C’est la première fois que des volontaires de l’antenne de la Loire d’Unis-Cité sont déployés du côté de Roanne !
Julie Mirlycourtois, Responsable de l’antenne, explique ainsi les enjeux de développement dans l’agglomération roannaise : « Nous avons un réel intérêt pour développer nos actions à Roanne. Le champ de la Solidarité Intergénérationnelle nous permettra probablement d’augmenter le nombre de projets l’année prochaine, notamment dans le cadre des échanges impulsés par le groupe de travail départemental MonaLisa.
De plus, le champ de la Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires a également été évoqué avec une collectivité locale, et un premier chantier a déjà eu lieu cette année avec les jardins d’insertion Biocultura. »