Tournée des Trophées des Séniors

Au sein de la promotion 2018-2019 régionale, 50 volontaires se sont engagés sur le programme « Silver Geek » – soutenu par l’association du même nom et la Fondation Macif – dont les enjeux vous étaient présentés en novembre dernier. Les volontaires ont entrainé des séniors de différentes structures au Wii Bowling en vue du Trophée des séniors, une compétition inter-structures organisée dans les différentes antennes d’Unis-Cité.

Dans leur main une manette et dans leur tête un air chantonné par les volontaires : les séniors participants au Trophée des séniors espéraient « ramener la coupe à la maison » pour emporter avec eux un souvenir symbolique des mois partagés avec les équipes « Silver Geek ». Tour des scores de ce temps fort.

L’équipe pionnière en Isère : le 12 avril dernier, la Maison Cantonale des Personnes Âgées (MCPA) à Meylan, a accueilli un mélange de participants issus de l’EHPAD Les Chantournes et du Foyer de vie Le Planeau, deux structures spécialisées dans l’accueil de personnes en situation de handicap.

« La rencontre des structures était vraiment superbe parce que les personnes des Chantournes et du Planeau donnaient beaucoup d’énergie et transmettaient leur enthousiasme aux personnes de la MCPA, plus fragilisées par l’âge. Chaque équipe est venue avec des supporters, qui brandissaient des pancartes et chantaient pour soutenir leur structure. Mais le plus beau dans tout ça, c’est que les supporters ne manquaient pas non plus d’encourager les équipes adverses ! » témoigne Faustine Denis, coordinatrice de l’équipe « Silver Geek » chez Unis-Cité Isère.

Diplômés d’or, « les résidents des Chantournes sont rentrés enchantés de l’événement » affirme Claire Bourguignon, animatrice socio-éducative.

Mercredi 15 Mai, la tournée des Trophées s’est poursuivie à Valence au Centre Social La Farandole. Trois EHPAD participants (Les Cèdres, L’Olivier et Delessert) ont pris plaisir à jouer, stimulés par l’objectif compétitif pour lequel ils se sont entraînés les 8 mois passés.

« Les animateurs et les résidents sont ravis du projet « Silver Geek », du Trophée et de la rencontre avec les volontaires. Les volontaires ont su maintenir l’envie des participants au fil des mois grâce à leur patience, leur sens de l’écoute, leurs encouragements et le lien de confiance qu’ils ont su créer » témoigne Maëlle Le Penhuizic, coordinatrice de l’équipe « Silver Geek » chez Unis-Cité Drôme-Ardèche.

Les deux gagnants, doyens de la compétition âgés de 95 et 101 ans, ont conclu cette journée avec un sourire triomphant. Un événement capté en vidéo par Le Dauphiné Libéré.

Le lendemain, manettes en main, deux compétitions se sont tenues en simultané dans la région : dans l’Ain et en Savoie.

A Bourg-en-Bresse, au Centre Social Le Plateau, la larme versée par la grande gagnante témoigne de la tendresse développée pour les volontaires et de la tristesse de voir ces instants partagés se clôturer.

A Chambéry, La Dynamo a accueilli un Trophée dynamique capté en vidéo par Savoie News.

« On n’a pas gagné mais c’était super ! », « ils étaient tous trop contents et super motivés, ça faisait plaisir à voir ! » : les mots des séniors stéphanois et des volontaires qui les ont entraînés témoignent du plaisir partagé lors du Trophée le 04 juin dernier.

A l’image des quilles visées, le cœur des participants et des volontaires a été bousculé, comme l’affirme Charlotte Machut, coordinatrice de l’équipe « Silver Geek » chez Unis-Cité Loire : « C’est un très beau temps fort qui donne beaucoup de sens à l’intervention des volontaires dans les résidences tout au long de leur mission. Les larmes d’émotions d’une dame qui remerciait les volontaires pour cette journée valent tous les mots… »

La conclusion de cette compétition s’est tenue à Clermont-Ferrand le lundi 1er juillet au Cinéma Le Rio avec la participation de deux EHPAD (Mon Repos et Les 9 Soleils) et deux Comités de Quartier (Montferrand et Saint-Jacques). L’événement a été immortalisé par une BD croquée en direct par un volontaire et une vidéo pour rejouer la partie à l’infini.

Parole aux Ambassadeurs de la Métropole

Fin janvier, les 10 volontaires engagés au sein des services de Clermont Auvergne Métropole vous étaient brièvement présentés. Alors que leur engagement s’est clôturé par un dernier événement citoyen – la végétalisation d’une rue de Clermont-Ferrand – il est temps de dresser le bilan de leur année en laissant la parole à Océane et Aguib, membres de l’équipe des « Ambassadeurs de la Métropole ».

Océane, 20 ans, BAC pro photographie en poche, intéressée par la culture, a intégré avec son binôme l’atelier d’insertion « Autour du costume » en développant la notoriété de cette activité auprès des établissements scolaires notamment.

Cette mission s’est révélé comme une ouverture sous toutes les coutures au monde professionnel : « bien que cette mission était différente de celle prévue au départ – un projet d’enquête des pratiques culturelles des jeunes – j’ai développé de nombreuses compétences en montant un projet de A à Z ».

Désireuse de monter sa galerie d’art, le temps des « Tremplins d’Unis-Cité » (entretien individuel face à un jury de professionnels) a suscité son souhait de candidater à l’Institut de l’engagement afin d’être accompagnée dans son projet et de se tisser un réseau pour y contribuer.

Aguib, 24 ans, détenteur d’un Master 2 Écologie et développement durable, a intégré par conviction la Direction Développement durable et énergie.

« Sensible à l’environnement, j’ai essentiellement réalisé des actions de sensibilisation auprès de publics divers : du grand public festivalier aux lycéens et étudiants, en terminant par les volontaires en Service National Universel (SNU) à Orcines jusqu’au 28 juin dernier. »

Dans un second volet, secondé par son binôme, Aguib s’est investi dans la gestion des espaces naturels sensibles en prenant la voie des chemins de randonnées sur les côtes de Clermont-Ferrand ; menant ainsi une enquête sur les pratiques des marcheurs dans le but de dessiner de nouveaux circuits.

En complément de leur mission respective, les « Ambassadeurs de la Métropole » ont partagé un objectif commun : faire entrer la nature en ville. Un enjeu clôturé par une action de végétalisation dans une rue de Clermont-Ferrand, le 22 juin, mise en valeur par La Montagne.

La mission commune de végétalisation est présentée par Océane et Aguib comme une réussite ayant permis aux habitants de donner simplement un coup de pouce pour que de nouvelles pousses verdissent les pieds des bâtisses.

Une dernière action avant que de nouveaux « Ambassadeurs » prennent le relais pour cultiver cet enjeu de citoyenneté !

Les Ecovolonterre de Savoie font entendre leur voix

Les présentations posées en janvier laissaient présager une intense saison d’actions. Après 8 mois de belles réalisations, voici venu le temps de laisser la parole aux « Ecovolonterre », louveteaux engagés pour la biodiversité ; ils vous en touchent deux mots en vidéo.

De nombreuses actions – appuyés par la plateforme jagispourlanature.org – ont été menées les mois derniers dans le cadre de ce projet soutenu par la Fondation pour la Nature et l’Homme : du ramassage de déchets en plaine et en station savoyardes jusqu’à l’aménagement d’espaces verts partagés à Ambérieu-en-Bugey.

Amandine, « Ecovolonterre » à Chambéry, partage un témoignage sincère auquel s’ajoute celui d’un partenaire – Mountain Riders – qui a accompagné les volontaires au cours de l’année sur des actions de sensibilisation et de bénévolat nature grand public.

Tendez l’oreille, vous pourriez même entendre avec délice le chant des oiseaux pour lesquels ils agissent.

« A mes yeux, de plus en plus de citoyens sont sensibles à la protection de la biodiversité et de notre environnement, mais encore beaucoup, voire une majorité de personnes, sont encore insensibles aux problématiques auxquelles nous serons confrontés dans les années à venir. Grâce à nos actions, nous montrons à ces personnes que se mobiliser pour la planète n’est pas très difficile, qu’importe l’âge ou les origines. Nous permettons aussi à des associations de protection et de sensibilisation de la biodiversité de se faire connaître auprès du grand public. » Camille, « Ecovolonterre » à Chambéry

Les Intergénéreux lyonnais ont dressé un bilan complet

Le 18 juin 2019 à l’Hôtel de Ville de Lyon, les volontaires « Intergénéreux » d’Unis-Cité Rhône ont présenté leur bilan en présence de Madame Françoise Rivoire, élue aux liens intergénérationnels et personnes âgées au sein de la Ville de Lyon, et de Monsieur Abdelkader Larbi, Directeur du CCAS de Lyon. Une année à fort impact, tant pour les bénéficiaires que pour les volontaires.

Durant les 8 derniers mois, 18 volontaires « Intergénéreux » – un projet mis en place grâce au soutien d’Apicil et de la Conférence des Financeurs de la Métropole de Lyon – ont été engagés dans des résidences collectives (séniors et autonomie séniors) du Centre Communal Action Sociale (CCAS) de Lyon où de nombreuses actions se sont déroulées et ont suscité de belles émotions.

En parallèle, 14 volontaires accompagnés par La Ligue de l’Enseignement – Fédération des Œuvres laïques du Rhône étaient intégrés dans des résidences complémentaires.

La commune mission des volontaires d’Unis-Cité et de La Ligue de l’Enseignement consistait à s’immerger dans le quotidien des résidences pour y impulser du lien intergénérationnel et contribuer ainsi au bien-être des résidents, certains souffrant d’isolement.

En complément d’animations collectives créatives, sportives, festives et culturelles, les volontaires ont réalisé en binômes des visites de convivialité au domicile de personnes âgées isolées à proximité des résidences.

Les « Intergénéreux » ont par ailleurs tissé un projet fil rouge dans chaque établissement suite à un constat adapté aux souhaits des résidents.

Ainsi, à l’EHPAD Marius Bertrand, un guide touristique de la ville de Lyon basé sur les souvenirs des résidents a été créé, générant ainsi des visites de lieux chers aux participants ainsi que de nombreuses activités (ateliers créatifs, cuisine, visites virtuelles…).

Du côté de l’EHPAD Étoile du jour, quatre sorties sur le thème des sens et des animaux ont été organisées par les volontaires (aquarium, musée du chocolat, ferme pédagogique, parc aux oiseaux).

Pour les résidents de l’EHPAD Les balcons de l’Île Barbe, la destination visée par les volontaires a entrainé une sortie hors stratosphère : à l’occasion du 50ème anniversaire du premier homme sur la Lune, les volontaires ont sollicité la mémoire et les souvenirs des résidents face à cet événement.

Enfin, son nom prêtant à la compétition, l’EHPAD La Villette d’Or a vécu ses « Olympiades » : une journée festive et sportive pour apporter motricité et gaieté aux résidents participants.

Pom’Potes s’allie à Unis-Cité pour le jeu libre en plein air

Pom’Potes, la marque à l’origine de la compote qu’on « trans’pote », développe son engagement pour le « jeu libre en plein air », en soutenant la mission de service civique « Tous Dehors ! » sur laquelle sont engagés 18 volontaires Unis-Cité (8 à Lyon et 10 à Villefranche-sur-Saône) de juin à novembre 2019. Cette mission vise à favoriser le bien-être et l’épanouissement physique, social et intellectuel des 6-15 ans.

Mélanie LE LUDUEC, Chef de Produit Senior Pom’Potes, nous dévoile l’enjeu de cet engagement.

  • Dans quel contexte intervient l’engagement de la marque Pom’Potes pour le « jeu libre en plein air » ? 

Au-delà de ses produits et de son ancrage dans le monde économique, Pom’Potes souhaite agir concrètement et positivement sur le plan sociétal, face à un enjeu primordial : le fait que les enfants passent trop de temps à l’intérieur, dans des activités assez sédentaires et souvent devant les écrans.
Nous pensons que Pom’Potes, qui a été inventée pour être emportée dehors, a un rôle à jouer pour inciter les enfants à retrouver le plaisir du jeu en plein air, et ainsi favoriser leur bonne santé physique et leur épanouissement intellectuel et social.
Au « plein air » est associée l’idée de « liberté » : dans le « jeu libre en plein air », les enfants sont acteurs, ils font appel à leur curiosité, à leur imagination, à leur capacité de coopération les uns avec les autres, cela va beaucoup plus loin que la simple activité physique.

  • Qu’apportent les volontaires engagés en service civique avec Unis-Cité pour développer le « jeu libre en plein air » ?

Pom’Potes s’efforce de favoriser le « jeu libre en plein air » chez les enfants via ses différents supports traditionnels : des idées de jeux en plein air sont proposées sur le site internet et les réseaux sociaux, des activités en extérieur sont à gagner pour l’achat de certains produits de la gamme, etc. Mais grâce aux volontaires en Service Civique, nous allons pouvoir faire (re)découvrir le jeu en plein air à une cible différente.
Par ailleurs, nous espérons que la diversité des volontaires permettra à tous les enfants de s’identifier et donc de participer aux activités. La promotion engagée avec Unis-Cité Rhône constitue ainsi un projet pilote, pour commencer à déployer le « jeu libre en plein air » de manière plus large.

  • Quels sont les bénéfices attendus pour les divers acteurs impliqués ?

En tissant des liens avec les différents acteurs des deux villes concernées par le projet pilote (Lyon et Villefranche-sur-Saône) et en donnant aux enfants une place positive et créative, les volontaires permettront l’inclusion de toutes et tous. L’impact du partenariat noué avec Unis-Cité se révèle finalement pluriel : touchant à la fois les enfants, mais également les volontaires engagés dans cette expérience humaine. Nous avons hâte de voir ce que cela va donner !

Les actions menées par les volontaires dès cet été seront détaillées dans notre prochaine publication. Restez connectés !