Ovation pour les journées solidaires à la Fondation OVE

Depuis 8 mois, Unis-Cité a tissé de forts liens avec la Fondation OVE et plusieurs de ses établissements. Un nouveau partenariat qui s’est traduit par l’accueil de 2 journées solidaires* en mars et avril 2019.

La Fondation OVE, reconnue d’utilité publique, gère un dispositif de 100 établissements et services sociaux et médico-sociaux accueillant 5 000 personnes en situation de handicap ou en grande difficulté (adultes, adolescents et enfants).
Les liens entre Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes et la Fondation OVE sont nés en septembre 2018, lorsque plusieurs de ses établissements ont bénéficié de babyfoots en carton recyclés, montés et décorés par les collaborateurs de Stryker lors de leur team building solidaire organisé par Unis-Cité (plus d’informations dans cet article).

Depuis, ces liens se sont renforcés et ont permis l’organisation de deux journées solidaires*. La première a eu lieu le 19 mars dernier au sein de l’Institut Médico-Educatif (IME) Aline Renard, à Rillieux-la-Pape. L’IME accueille 36 enfants, de 6 à 14 ans, présentant une déficience intellectuelle légère altérant leurs capacités cognitives et leurs capacités d’adaptation à l’environnement.

Montée en lien avec les équipes éducatives de l’IME, la journée s’est articulée autour de 7 ateliers manuels et créatifs réalisés par 18 collaborateurs d’Air France : création de 2 marelles et d’une piste cyclable pour agrémenter l’espace extérieur de l’IME, rénovation peinture d’une cuisine servant aux ateliers culinaires des enfants, réalisation de deux fresques murales et création de nombreux tableaux avec les enfants de l’IME pour décorer leurs différents espaces.

« Je suis très heureux de la réaction d’une petite fille de l’IME qui m’a dit que la fresque était sublime ! »

Au-delà de l’engagement et de l’énergie apportés par les collaborateurs d’Air France, cette journée a permis de créer du lien entre ces bénévoles d’un jour et les enfants accueillis par l’IME comme avec l’équipe éducative de l’établissement. L’occasion également, pour le personnel d’Air France qui a répondu présent, de découvrir le domaine médico-social et celui du handicap, plus particulièrement.

Une seconde journée solidaire a été organisée le 9 avril dernier au sein de la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) Michel Chapuis de la Fondation OVE, basée à Décines-Charpieu. La MAS, qui a ouvert ses portes en 2018, accueille des adultes atteints d’autisme n’ayant pu acquérir un minimum d’autonomie et atteints de déficience intellectuelle importante. L’établissement assure notamment les besoins courants de la vie, la surveillance médicale  ainsi que l’ouverture sur la vie sociale et culturelle de ses usagers.

La journée, qui a vu l’engagement de 12 collaborateurs de l’emlyon business school, s’est construite autour d’une activité régulièrement mise en place au sein de la MAS avec ses usagers : la réalisation de smoothies. Dans la matinée, une sortie a été organisée au marché de Décines afin d’acheter fruits et légumes frais ; les bénévoles de l’emlyon ont accompagné 6 usagers de la MAS pour réaliser ces achats.

Cette journée a également été l’occasion de renforcer les liens entre la MAS et la Ville de Décines ; l’atelier smoothies a été réalisé au sein même de la mairie, qui a mis leur cuisine à disposition des bénévoles de l’emlyon et des résidents de la MAS. Ces smoothies ont ensuite été distribués aux agents de la Ville dans la salle du Conseil Municipal, lors d’un pot convivial accueilli par le Maire de la Ville, Madame Laurence Fautra.

Une future journée solidaire au bénéfice de la Fondation OVE est en ligne de mire pour juillet 2019, cette fois-ci accueilli par un Service d’éducation Spécialisée et de Soins à Domicile (SESSAD). Une nouvelle occasion pour des collaborateurs d’entreprise de partager un moment convivial et de riches échanges avec les bénéficiaires de la Fondation OVE !

*Les journées solidarité entreprises, développées par Unis-Cité en Auvergne-Rhône-Alpes, permettent l’engagement de collaborateurs d’une entreprise le temps d’une journée ou d’une demi-journée, sur leur temps de travail, sur un projet d’intérêt général au sein d’une association partenaire d’Unis-Cité. L’occasion de faire cohésion entre collaborateurs tout en étant utile à une association locale.

Carton plein pour le Team Building Solidaire de Stryker

Au printemps dernier, nous vous présentions les Journées Solidarité Entreprises développées par Unis-Cité en Auvergne-Rhône-Alpes : des temps de cohésion au cours desquels des collaborateurs d’entreprises se mobilisent, sur leur temps de travail, sur des projets d’intérêt général au sein d’associations locales. L’occasion, pour les entreprises, de renforcer la cohésion entre leurs collaborateurs mais également de concrétiser leur politique RSE, en tissant des liens avec des associations de leur territoire.

Le 19 septembre dernier, une journée solidaire d’un genre nouveau s’est déroulée au sein de l’entreprise Stryker, basée dans la région lyonnaise. Lors de cette journée, près de 160 collaborateurs se sont mobilisés sur un team building solidaire, une activité aussi ludique qu’utile : par groupe de 4, ils ont monté des babyfoots en carton recyclé, avant de les décorer sur la thématique de la Coupe du Monde 2018.

Ces babyfoots ont ensuite été distribués à 6 associations locales engagées sur le champ du handicap (Fondation OVE, Adapei 69 et ALGED), de la protection de l’enfance (AcOLADE et Apprentis d’Auteuil) et de la santé (Les Blouses Roses).

Les 6 associations bénéficiaires des babyfoots montés par
les collaborateurs de Stryker.

Au total, ce sont 40 babyfoots qui ont été montés sur la journée ! Ces babyfoots permettront d’agrémenter des espaces de vie d’enfants et adolescents de Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) ou d’Instituts Médico-Educatifs (IME), de personnes hospitalisées bénéficiant de l’intervention des Blouses Roses, ou encore d’adultes en situation de handicap accueillis au sein de Maisons d’Accueil Spécialisées (MAS) ou au sein d’Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT).

Sur ces journées solidaires, l’appui d’Unis-Cité est complet : de la conception du projet avec l’entreprise à l’animation de la journée, en passant par la recherche des associations bénéficiaires, le montage du projet et la gestion de la logistique de la journée.

Vous souhaitez mettre en place une journée ou un team building solidaire pour vos collaborateurs ? Contactez Lucile DIANNE, Chef de projets journées solidaires, à ldianne[at]uniscite.fr.

Les Journées Solidaires dont les entreprises sont éprises

Unis-Cité Solidarité Entreprises, pionnier du volontariat en entreprise, propose aux collaborateurs d’entreprises de s’engager sur des journées solidaires, sources de cohésion interne et d’ouverture vers l’engagement citoyen.

Donner l’opportunité à ses collaborateurs de participer à une journée solidaire constitue un engagement social pour une entreprise ; un levier pour valoriser ses acteurs au-delà de leur activité professionnelle.
Ces occasions d’actions concrètes aux bénéfices sociaux directs sont saisies avec ferveur par les collaborateurs qui rencontrent ainsi de nouveaux collègues et agissent collectivement et concrètement pour l’intérêt général.

L’étendue du tissu associatif d’Unis-Cité permet de proposer des journées de solidarité sur divers enjeux de société : enfance en difficulté, lutte contre l’exclusion, handicap, environnement, santé, solidarité intergénérationnelle…

Des sourires sincères impulsés par ces instants solidaires

L’emlyon business school : des collaborateurs en chantiers & enchantés

Le partenariat noué avec l’emlyon business school, grande école de management et de commerce, s’est concrétisé par le  déploiement de 7 journées solidaires au cours de cette année et la dernière, dont deux programmés en juin prochain.

En 2017, l’engagement de l’emlyon business school fut inauguré par la réalisation de 3 chantiers, mobilisant un effectif de 44 collaborateurs pour d’effectives réalisations au sein des structures en question :

  • Aux côtés de l’Association Valentin Haüy, des collaborateurs ont accompagné des personnes non-voyantes et malvoyantes lors d’une visite du Lyon historique, commentée par le Président du Comité de Lyon d’AVH, prenant ainsi part à la lutte contre l’isolement des adhérents.
  • Le Prado fut aussi l’objet de travaux clôturés de « bravo » suite à la peinture réalisée au sein d’appartements éducatifs accueillant des enfants et adolescents en souffrance. Une action menée aux côtés des bénéficiaires âgés de 16 à 18 ans ; un temps d’échange fortement apprécié par les collaborateurs engagés.
  • L’opportunité de rencontrer des bénéficiaires fut également vécue lors de la palpitante journée au cœur du service de psychiatrie infantile de l’Hôpital Pierre Wertheimer, durant laquelle des collaborateurs ont donné une nouvelle jeunesse au jardin thérapeutique.

L’année 2018 sonne également rythmée par cette volonté d’engagement, qui suit un développement croissant : 4 journées sont ainsi programmées en mars & juin, mobilisant 60 collaborateurs.

Des tons enjoués à l’occasion du chantier avec Le Refuge Lyon

  • Le premier chantier fut accueilli par Le Refuge, association d’accompagnement social, médical, psychologique et juridique pour les jeunes majeurs victimes d’homophobie ou de transphobie. Aux côtés des jeunes majeurs hébergés temporairement, les collaborateurs ont remis de la couleur sur les murs des appartements.

Satisfaction post construction de mobilier en palettes à la MECS Claire Demeure

Portés par le sens de l’action menée, satisfaits par les résultats concrets ; 100% des collaborateurs engagés sur les chantiers menés en mars de cette année s’affirment « prêts à s’engager sur une nouvelle journée. » Des journées qui fédèrent autour de valeurs solidaires et fait dire aux collaborateurs qu’ils recommenceraient avec plaisir.

Des structures gagnantes qui souhaitent que l’action perdure

Les structures bénéficiaires de ces chantiers solidaires accueillent avec bonheur les collaborateurs durant ces quelques heures. Dopés par des bras démultipliés et motivés, les actions projetées sont finalisées à vitesse grand V, permettant aux lieux rénovés de bénéficier d’un cadre davantage adapté au public accompagné. Ainsi, en témoigne un membre du service de Psychiatrie infantile de l’Hôpital Pierre Wertheimer : « Il aurait fallu plusieurs semaines (à raison d’une heure par semaine) pour rénover le jardin… » et pour Le Prado : « Il aurait fallu plusieurs années pour rénover un par un ces appartements… ! ».

 L’engagement des entreprises dans le déploiement de ces journées solidaires confère aux associations bénéficiaires une aide exemplaire, tout en contribuant au projet d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes : permettre à la jeunesse de s’engager en service civique.

En optant pour le choix judicieux des journées solidaires, vous pouvez nous aider à développer notre action et ainsi envelopper la région de cohésion.