Plongée dans les Tremplins Unis-Cité

Le mois de juin correspond au point d’arrivée des volontaires engagés avec Unis-Cité, qui empruntent ainsi la voie des « Tremplins ». Cet événement rituel, présenté dans un précédent article, constitue pour les volontaires l’opportunité de s’entraîner à valoriser leurs expériences et acquis devant une équipe de professionnels de structures plurielles.

Cette année, les « Tremplins Unis-Cité » ont été accueillis par de nombreux partenaires symboliques liant Unis-Cité aux sphères institutionnelle et professionnelle. Chaque antenne a ainsi vécu cet instant primordial selon son ancrage local. Tour d’horizon des conclusions vécues dans la région.

Dans le Puy-de-Dôme et la Loire, un temps de clôture en Préfecture

A Saint-Étienne, les « Tremplins » organisés avec le soutien du service Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale de la DDCS de la Loire ont été clôturés par la cérémonie de remise des attestations, marquant l’étape finale de l’engagement des volontaires, à la Préfecture, sous le haut-patronage de Jean-Baptiste Constant, Sous-Préfet de la Loire.

A Clermont-Ferrand, les 6 et 7 juin derniers, la Préfecture du Puy-de-Dôme a accueilli les Tremplins sur deux journées rythmées par la rencontre avec plus de 60 professionnels, partenaires, bénévoles et le rôle clef de Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, Préfète du Puy-de-Dôme et Marion Canalès, élue en charge de l’ESS à la Métropole de Clermont-Ferrand, lors de la remise des attestations d’engagement.

Suite à ces journées, des volontaires ont témoigné de l’effet « Tremplins » dans une vidéo dédiée.

Dans les Savoie, des « Tremplins » au sein de la sphère professionnelle

A Chambéry, le Crédit Agricole des Savoie – partenaire de la mission de service civique « Parlons Cash » déployée à la rentrée – a investi un rôle majeur en offrant un cours d’éloquence aux volontaires et en mobilisant de nombreux élus et collaborateurs en tant que jurys d’un jour. Martial Schouller, Directeur Général Adjoint du Crédit Agricole des Savoie, ainsi que tous les jurys mobilisés ont félicité les volontaires pour leur engagement durant les 8 derniers mois. Les différentes parties impliquées ont témoigné à l’écran de leur ravissement suite à cet événement.

Dans chaque antenne, les échanges entre volontaires et professionnels ont été impulsés par des ateliers partagés : du « speed dating » sur la vie professionnelle à Valence, aux stands animés permettant la découverte des projets à Roanne. Dans chaque commune, professionnels, bénévoles et volontaires ont partagé des moments conviviaux qui ont pour points communs de nourrir le réseau des volontaires et leur esprit, tout comme celui des jurys.

Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes remercie l’ensemble des acteurs qui contribuent à faire vivre le projet Unis-Cité dans la diversité.

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Ain : ADS – AGLCA – AIDES – AVEMA – Banque alimentaire – BIJ – CDSA – Centre social Le Lavoir – CIDFF – Communauté d’Agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse  – Coopérative Jeunesse de Services – Corallis – DDCS – ESAT APAJH Meximieux – EVS Le Plateau – DSDEN – EHPAD La Pergola – La Conciergerie Engagée – Mission Locale Jeunes Bugey Plaine de l’Ain – PRADO Safir – Préfecture de l’Ain – Secours Populaire – SR3A – Ville de Bourg-en-Bresse

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Allier : Caisse d’Epargne Auvergne Limousin – GCSMS SAGESS – RERS Vichy – Secours Catholique

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Cantal : Médiathèque du Bassin d’Aurillac – CCAS Ville d’Aurillac – DDCSPP 15
Photographie ©CABA

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Drôme-Ardèche : ADOS – AG2R La Mondiale – APF CIO – Banque alimentaire – Conseil Départemental de la Drôme – E3SE – Ecole Pizançon – Familles rurales – IME Val Brian – ODIAS – Point Information Jeunesse – Providence – Proxité – Ville de Valence

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Isère : ADIIJ – APF – Bibliothèques Municipales de Grenoble – Big Bang Ballers – Cap Berriat – Conseil départemental Isère – Crédit Agricole Sud Rhône Alpes –  DDCS – Grenoble Alpes Métropole – Orange Solidarité – Roms Action – Schneider Electric – ST Microelectronic – Vinci – Y-Nove

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Haute-Savoie : CIAS Annemasse-Agglo – EHPAD Les Gentianes – EHPAD Kamouraska – Conférence des financeurs 74  – Direction séniors Annecy – JALMALV 74 – UDAPEI 74 – ADMR Gros Chêne Vieran – MJC Mikado

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Loire – Roanne : AGIR ABCD – A tout crin – Malakoff Médéric – Mission Locale du Roannais – Service Familles Roannais Agglomération – Ville de Roanne

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Loire – Saint-Étienne
AFEV – AG2R La Mondiale – AGIR ABCD 42 – Bibliothèque Universitaire de Saint-Étienne – CCAS de Saint-Étienne  – CREPI Loire et Haute-Loire – DDCS Loire – Espace Info jeunes Saint-Étienne – Espace Solidarité Passerelle – Face Loire – Fondation Vinci – Maison de Retraite de la Loire – Médiathèque Montbrison – Nouvelle Gauche – Ronalpia – Préfecture de la Loire – Saint-Étienne Métropole

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Puy-de-Dôme
AMADYS – Amnesty International  – ARAMIS – Atelier Santé ville – Auvergne Active – BDE Staps – CCAS Clermont Ferrand – CDOS – Clermont Auvergne Métropole – CLCV – CLIC Clermont-Ferrand – Conseil Départemental 63 – Conseil Régional – CREFAD – DDCS – DIRECCTE – DRDJS – EDF – ENEDIS – EHPAD 9 Soleils – EHPAD Les Charmilles – EHPAD Mon Repos – Ensemble parents et éducateurs 63 – INSERFAC – La Cravate solidaire – Lycée Lafayette – Michelin – Médiathèque de la Comté – Médiathèque de la Plaine Limagne – Mission Locale de Clermont-Ferrand – Mutualité 63 – OPHIS – Orange – Préfecture du Puy-de-Dôme – SOS HOMOPHOBIE – Unis-Cité National  – Université Clermont Auvergne – Ville de Clermont-Ferrand

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Rhône : ASET – Collège Lamartine – Crédit Agricole Centre Est – DDCS 69 – Défenseur des Droits – Ecole élémentaire Prainet 2 de Décines – EHPAD La Colline de la Soie – Enactus – Équipe Mobile de Répit – Espace Santé Jeunes – Evolem Citoyen – France Adot 69 – Lycée Pierre Termier – Lycée du Premier film – Maac Lab – MACIF – Malakoff Médéric Humanis – Métropole de Lyon – MJC – Parrains & Marraines du programme « Rêve & Réalise » – Préfecture du Rhône – Pro Bono Lab – UDCCAS 69 – Ville de Vénissieux – Villa d’Hestia – Ville de Lyon – Ville de Saint-Fons – Vinci

Merci aux soutiens impliqués sur les Tremplins d’Unis-Cité Savoie
APEI de Chambéry – Bibliothèque Georges Brassens – Crédit Agricole des Savoie – EHPAD Les Blés d’Or – Mission Locale Jeunes du Bassin Chambérien – Ville de Chambéry

Rétroprojecteur sur « Challenge ton projet »

Retour sur un temps fort du programme « Rêve & Réalise », mené par 60 jeunes volontaires dans nos antennes de l’Isère, de la Loire et du Rhône.

Lors du temps fort « Challenge ton projet » , les différents profils engagés sur le programme « Rêve & Réalise » défilent devant des jurys de professionnels porteurs de conseils : une étape essentielle pour que ces projets en éveil puissent se concrétiser ou s’enrichir de nouvelles idées.

« Challenge ton projet » – Unis-Cité Loire – 28 mars 2019

Ainsi, à la Maison de l’Information sur la Formation et l’Emploi Loire Sud, 14 projets ont fait l’objet d’échanges constructifs entre volontaires entrainés et jurys attentifs. Aux côtés de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Ville de Saint-Étienne, La ferme en chantier, Rues du développement durable, le Collectif de Transition Citoyenne de la Loire, La Fondation Vinci pour la Cité et des bénévoles d’Unis-Cité Loire, Véronique Pretet, Chargée de mission  Politique de la Ville à Saint-Étienne Métropole, revient sur son rôle « coach » :

  • Pour quelles raisons avez-vous accepté de prendre part à ce temps et de soutenir plus globalement Unis-Cité Loire ?

Véronique Pretet : « Au-delà d’un soutien financier porté par Saint-Etienne Métropole, je souhaitais participer et suivre activement l’action pour mieux la comprendre. Je crois que je me suis, en plus, laissé prendre au jeu lorsque j’ai rencontré ces jeunes avec leur dynamisme et leur volonté. J’ai eu envie de participer encore plus, et si possible, les aider dans leurs démarches. D’autre part, je dois rajouter que l’équipe d’Unis-Cité Loire est très dynamique et que c’est un plaisir de participer à tous ces temps organisés pour faire avancer les projets des jeunes. »

  • Quel ressenti conservez-vous de la rencontre avec des volontaires engagés en Service Civique et la découverte des projets développés par ces derniers ?

Véronique Pretet : « J’ai été très agréablement surprise par l’implication de ces jeunes et leur motivation. J’avais déjà participé à une première rencontre de présentation des projets, et pour certains, j’ai vu le « chemin » parcouru et j’ai été « bluffée » ! Même si les jeunes ne développent pas l’activité qu’ils ont imaginée à terme, leurs projets sont vraiment intéressants et démontrent leur sensibilité à vouloir participer à des actions solidaires. »

  • Quels conseils et regard professionnel avez-vous pu apporter aux volontaires que vous avez coachés ?

Véronique Pretet : « L’intérêt d’une petite équipe (les jurys étant composés de quatre personnes, ndlr) avec des horizons et compétences différents, nous a permis de donner des conseils à tous. Que ce soit des conseils techniques, sur les partenaires à mobiliser (avec des contacts précis) pour la suite du projet, un regard sur la posture également et la communication… Nous avons encouragé tous les jeunes et surtout valorisé le travail réalisé. Cependant, nous avons essayé de rester justes et également fait les « mises en garde » qui nous semblaient nécessaires. »

Parmi les projets présentés, « Souvenirs en mouvement » porté par Anaïs Darne, consiste en l’animation d’ateliers de danse destinés aux personnes âgées du territoire de Saint-Étienne Métropole.

« Je n’ai pas trop appréhendé la rencontre avec le jury car nous savions que nous allions rencontrer des personnes bienveillantes. Le jury m’a proposé quelques pistes pour trouver des lieux d’intervention, mais c’est surtout de la motivation et de la confiance en moi que le jury m’a apportées. C’est vraiment rassurant de voir que mon projet rend enthousiastes des personnes extérieures et qu’ils m’encouragent à continuer dans cette voie. »

Ce même jour, à La Maison de l’Environnement de Lyon, les volontaires Rêve & Réalise Rhône ont présenté leurs projets devant des jurys issus d’associations et fondations : Avise, Enactus, Evolem Citoyen, Fondation Chanel, Fondation Vinci pour la Cité, Make Sense, Passerelle et Compétences. Des bénévoles et anciens volontaires engagés sur ce même programme ont également coachés les jeunes.

Françoise Duverger, partenaire impliquée au titre de la Fondation Vinci pour la Cité, s’avoue comme Véronique Pretet « bluffée«  par la qualité de présentation, la motivation et les étapes passées avec succès par les volontaires rencontrés. Elle affirme son soutien en tant que professionnelle porteuse d’un œil critique « au bon sens du terme« .

Ariane Brejon, volontaire participante, revient sur ce temps d’échanges :

« Je porte le projet « Mouvement d’ensemble » qui consiste à proposer des ateliers de danse contemporaine à des personnes en situation de handicap et des personnes valides, afin de créer du lien entre des publics qui n’ont pas forcément l’occasion de se rencontrer.
Les jurys m’ont donné plusieurs contacts intéressants pour la poursuite de mon projet, et ont également relevé des limites. Ce Challenge a été une étape importante dans l’évolution de mon projet ; il m’a permis de confronter mon idée auprès de nouvelles personnes et d’avoir ainsi des avis constructifs. »

Clara Roqueplan, porteuse du projet nommé « Migrant n’est pas mon nom » (qui vise à lutter contre l’isolement des jeunes mineurs non accompagnés) revient à son tour sur ce temps :

« J’ai trouvé que le Challenge était arrivé à la meilleure période possible, 3 mois avant la fin de notre mission. Ça m’a permis d’avoir de vrais retours sur ce que j’avais déjà mis en place avec les jeunes, et d’avoir de nouvelles idées pour la suite. Les questions de l’après Service Civique et de la pérennisation de mon projet se sont posées lors de ce Challenge ; je réfléchis encore à l’éventualité de créer une association. Cette journée m’a également permis de prendre du recul sur mon projet et de mettre des mots sur les 3 axes sur lesquels je travaille avec les jeunes : celui de la langue, de la culture et de la mobilité. »

Enfin, à Grenoble, les volontaires ont vécu un temps innovant, mis en place grâce au soutien d’Y-Nove.
A l’occasion d’une agora, nommée pour l’occasion « A[GO!]RÊVE », les volontaires ont exposé leurs projets en présence de partenaires membres de Cap Berriat, de la Ville de Grenoble ou de bénévoles de l’antenne Unis-Cité Isère.

« L’ensemble de l’événement a été pensé et animé par les 25 volontaires. Ils l’ont construit collectivement tout en menant leurs projets respectifs en parallèle » explique Rémi Pollard-Boulogne, coordinateur de l’équipe des volontaires.

Cet événement a permis d’apporter des coups de pouce aux projets présentés tout en incitant le grand public à proposer de nouvelles idées.

A Grenoble, on Y-nove

Sur le territoire grenoblois, l’antenne iséroise d’Unis-Cité a tissé de nombreux liens avec des acteurs publics et privés, parmi lesquels l’association Y-Nove.

Cette structure a été créée par des acteurs du territoire (associations, collectivités territoriales et entreprises) pour « faire face à un certain nombre de constats partagés et créer des actions innovantes et concertées en faveur de la jeunesse ». L’objectif d’Y-Nove est ainsi de « replacer les jeunes au centre des dispositifs et/ou actions qui les concernent, et à soutenir leur mise en action ».

Service Civique d’Initiative

Partie prenante du groupement d’acteurs constituant l’association Y-Nove, l’antenne de l’Isère d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes copilote notamment le groupe« Service Civique Initiative » avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Ligue de l’Enseignement, l’Institut de l’Engagement, l’AFEV et Cap Berriat. 

L’objectif général du projet est de proposer une nouvelle dynamique du Service Civique sur le territoire de Grenoble et son agglomération. L’enjeu de cette nouvelle démarche est de faciliter l’adéquation entre les aspirations et intérêts des jeunes et les besoins des structures associatives et publiques du territoire, dans le champ du Service Civique.

Deux modalités sont ainsi possibles pour les jeunes qui souhaitent réaliser un Service Civique d’Initiative :

  • construire leur service civique dans un domaine d’activités qui les intéresse, ou
  • co-élaborer avec les structures (communes ou associations) un projet de mission.

Cette nouvelle façon d’appréhender le dispositif du Service Civique, sur l’initiative du jeune volontaire, est une innovation qui avait déjà pu être testée par Unis-Cité depuis 4 ans dans son antenne iséroise via son programme Rêve & Réalise.

Cette année, ce sont 30 volontaires qui s’engageront sur un Service Civique d’Initiative avec Unis-Cité en Isère sur 3 rentrées successives en novembre 2018, janvier 2019 et mars 2019 (10 volontaires à chaque rentrée).

Soutien du programme Melting Potes

En juin dernier, cet article présentait le programme Melting Potes, nouvellement développé au sein d’Unis-Cité Isère en 2017-2018. Ce programme, qui vise l’inclusion de jeunes roms par un engagement de Service Civique citoyen et interculturel (équipe franco-roumaine), a été soutenu par Y-nove via le Programme d’Investissements d’Avenir « Projet innovants en faveur de la jeunesse » géré par l’ANRU. Ce soutien a porté sur le fonctionnement du programme Melting Potes.

Cours de français dans le cadre du programme Melting Potes – Unis-Cité Isère.

10 volontaires se sont engagés sur ce programme en 2017-2018, 5 jeunes roms et 5 jeunes français. Les jeunes roms ont notamment bénéficié de cours de français, en binôme de volontaires franco-roumain et avec le soutien d’un bénévole de l’association Roms Action, ainsi que d’un soutien à leurs démarches administratives.

En 2018-2019, 16 nouveaux volontaires s’engageront sur ce programme à Grenoble.

« Challenge ton projet »: des volontaires créatifs face à des partenaires attentifs

Temps phare ponctuant les 8 mois d’engagement des volontaires Rêve & Réalise d’Unis-Cité Auvergne-Rhône-Alpes, « Challenge ton projet » s’est tenu avec succès à Lyon & Saint-Étienne où de beaux projets se sont succédé devant des jurys séduits.

Le 23 mars dernier, à la Maison de l’Environnement de Lyon, 27 jeunes volontaires engagés en service civique ont présenté leurs projets de solidarité face à des professionnels mobilisés pour leur apporter soutien & conseils.

La photographie prise à l’occasion de cette après-midi de « coaching » est représentative de la mobilisation collective & diversifiée autour des projets de solidarité portés par une jeunesse engagée.

A l’occasion de cet événement, les antennes rhodanienne & iséroise de l’association régionale Unis-Cité-Auvergne-Rhône-Alpes, étaient réunies, permettant ainsi la rencontre entre volontaires aux profils et projets divers. Des projets solidaires, portés durant 8 mois dans le cadre du service civique et souvent au-delà par des volontaires lancés pour réaliser leurs rêves solidaires.

Divers professionnels, partenaires associatifs et institutionnels ont répondu présents afin d’apporter leurs conseils bienveillants face aux volontaires entrainés pour défendre leurs projets : AG2R La Mondiale, Algoé, Cap Berriat, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de l’Isère, la Fondation CHANEL, le Mouvement des entrepreneurs sociaux d’Auvergne-Rhône-Alpes, l’association Y-nove

Des profils pluriels qui ont pu échanger avec des volontaires porteurs d’idées exclusives pour une société inclusive.
Nombre de projets portés sont ainsi destinés à des enfants migrants, des personnes souffrant d’addictions, en situation de précarité, des jeunes placés en foyer, des enfants handicapés. Forte est également la volonté de se tourner vers les aînés, de nouer du lien entre générations. Enfin, sur plusieurs tons est décliné le dicton « Aller vers et vert » : l’environnement comme liant intergénérationnel et enjeu essentiel.

« Des histoires touchantes, des jeunes dynamiques, motivés, brillants »

Ainsi s’exprime Karine Desormière-Morel, consultante chez Algoé, société de conseil et d’accompagnement en management,  suite à ce temps de prise de connaissance et de conscience face à une jeunesse dotée d’un « esprit d’entrepreneur », de « maturité » et « lucidité » ; « experte » et « expérimentée » comme l’observe Alice Dehan, également consultante au sein de cette société.
Claire-Amélie Huardel, chargée de projets au sein de la Fondation CHANEL,  partenaire national du programme Rêve & Réalise, s’affirme également « impressionnée par la créativité, le dynamisme et l’inventivité dont ces jeunes font preuve dans la mise en œuvre de leur projet. »

« J’ai pris conscience du chemin parcouru »

Hugues, porteur de « Solid’Art », un projet de valorisation de personnes en situation de précarité par le biais de l’art, fait part de l’importance de ce temps de rencontre, vécu comme un point d’étape pour mieux envisager la suite à mener.
« Des conseils pour présenter notre projet, des conseils pour le financement, des gens à contacter », à l’image de Jeanne & Noémie, binôme portant un projet d’aide d’apprentissage à la lecture & à l’écriture auprès des enfants, ce temps de challenge permet aux volontaires de s’enrichir d’une bouffée de conseils avisés pour repartir avec endurance vers une concrétisation et pérennisation de leurs actions espérées. « Les encouragements pour continuer » sont également importants pour Aenor & Maréva, qui se lancent désormais dans l’épique formalisation juridique de « Moteur Action », leur projet d’ateliers cinéma au sein d’écoles situées en quartiers politiques de la ville.

Volontaires & jurys mobilisés pour « Challenge ton projet » au sein des locaux de Saint-Étienne Métropole

Dans l’antenne de la Loire, les 12 volontaires Rêve & Réalise ont défendu leurs projets au sein des locaux de Saint-Étienne Métropole, le 29 mars dernier. Une instance majeure pour d’intenses gageures, prestance et valeurs présentés face à de primordiaux partenaires tels que la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Loire, la Ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, la Caisse d’Épargne Loire Drôme Ardèche, la Chambre de Commerce et d’Industrie, l’association de Sauvegarde de l’enfant à l’adulte

 

« Rêve & Réalise » permet à la jeunesse de mettre un pied dans l’entreprenariat social et solidaire, esquissant son propre chemin, sans esquiver des majeurs enjeux de société. Des jeunes engagés qui mériteraient tous d’être cités, plébiscités et félicités.

 

Rêve & Réalise, du projet rêvé aux actes concrets

Convaincue que chaque jeune a le potentiel de changer la société, l’association Unis-Cité Auvergne Rhône Alpes propose le programme «Rêve & Réalise» à Lyon, Grenoble et Saint-Étienne : un programme où des jeunes de 16 à 25 ans, quel que soit leur niveau d’études et parcours, sont accompagnés pour mettre en œuvre LEUR projet solidaire.

Volontaires & solidaires

12 à Grenoble, 13 à Saint-Étienne & 15 à Lyon : une suite presque logique pour dénombrer ces jeunes volontaires engagés en service civique. Des volontaires, aux projets non utopiques mais civiques, qui poussent le pas de l’entreprenariat version économie sociale et solidaire (ESS), boostés par le soutien d’une dynamique équipe. Des profils divers, dont la moitié est composée de jeunes éloignés des dispositifs de montage de projet (décrocheurs scolaires, infra-bac…), unis par la même volonté : celle d’avancer vers la solidarité.

Ils sont donc 40, en quarantaine quatre jours par semaine au sein de « ruches citoyennes » (leurs espaces de travail collectif) ; des heures de réflexions et d’actions pour développer leurs idées émergées en novembre dernier, au commencement de leur engagement, ou fleuries en eux depuis un long moment, selon les valeurs et sensibilités qui sont les leurs.
Durant 8 mois, ils sont accompagnés et formés par un salarié d’Unis-Cité, coordinateur d’équipe et de projet.

Une quarantaine toutefois très ouverte aux acteurs inspirants et bienveillants qui les soutiennent : des parrains & marraines bénévoles issus des sphères professionnelle et citoyenne, conscients de l’importance de tels projets de solidarité pour la société vers laquelle s’orienter. A raison d’une fois par mois, les volontaires échangent ainsi avec ces voix, aux conseils et réseaux utiles pour faire évoluer leur raisonnement et résonner plus largement.

Leur mission ? Rêver & Réaliser !

Au sein de leurs ruches, les volontaires bourdonnent d’idées et butinent vers leurs buts visés. Sans en connaitre forcément un rayon, ils se forment pas à pas, et forment parfois des binômes, empruntant ensemble les passerelles qui permettront le passage du projet au réel.

Une ruche qui suit les saisons… Ainsi, de novembre à décembre, les volontaires réalisent un diagnostic qui implique la formulation de leurs idées, la prospection et rencontre de potentiels partenaires projets et des publics ciblés. Un diagnostic initial d’une société parsemée de hics mais dopée par autant d’idées civiques à déployer : une frESSque vitaminée !

Zoom sur les projets portés…

Sans paresse, les volontaires Rêve & Réalise réalisent des prouesses : celle de réunir des âmes diverses autour d’activités communes, qui lient « comme un » des profils que la société délaisse.

  • Des idées exclusives pour une société inclusive : auprès d’enfants migrants, de personnes souffrant d’addictions, en situation de précarité, de jeunes placés en foyer, d’enfants handicapés ; leur donner l’opportunité de s’exprimer, de créer par le biais de divers ateliers aussi bien sportifs que artistiques (musicaux, plastiques, cinématographiques, photographiques, littéraires…). Partager dans des quartiers une part d’art à la manière des volontaires ; porter des valeurs qui redonnent de la valeur.
  •  Lutter contre les discriminations, plurielles, notamment liées aux genres et orientations sexuelles.
  • Se tourner vers les aînés : nouer du lien entre générations en initiant des actions (recueil de récits de vie, animations) au sein de structures d’accueil (type EHPAD ou hôpitaux) ou à domicile. Intégrer la compagnie d’animaux abandonnés ; un projet qui fait écho à celui d’une exposition contre la maltraitance animale qui sollicite un soutien financier pour avancer. 
  • Aller vers et vert; l’environnement comme liant intergénérationnel et sources d’actions plurielles : des ateliers alliant jeunes pousses & séniors ; agriculture urbaine en EHPAD (« Le poisson mécanique », zoom en photos sur un projet qui brasse toute une promotion et a besoin de nombreux bras en action) et au sein de quartiers populaires ; développement de jeux de société (Abracadaction en lice pour le concours La Fabrique Aviva).

Janvier à mars constitue un laps parsemé d’actions éparses : c’est la saison de la formalisation qui permettra de passer à l’action, de mener les ateliers développés préalablement testés entre pairs, de communiquer, de prospecter des soutiens financiers (en investissant notamment les plateformes de financement collaboratif tel que cet appel collectif mais aussi les subventions publiques: la ville de Grenoble, via le Fonds Initiatives Jeunesse, soutient ainsi un projet de rencontres street art entre artistes et jeunes résidents dans des quartiers prioritaires, ainsi qu’un escape game sur l’environnement.)

Partenaires nationaux du programme Rêve & Réalise

L’ancrage local représente un soutien primordial aux côtés des partenariats nationaux : le Vendredi 23 Mars se tient ainsi l’événement « Challenge ton projet« , à la Maison de l’Environnement de Lyon; une après-midi durant laquelle les volontaires de Grenoble & Lyon présenteront leurs projets devant des jurys prêts à les booster, à croire en et faire croitre leurs projets.
Une jeunesse écoutée et conseillée = une jeunesse en li’ESS !

« Rêve & Réalise« , une aventure qui permet d’envisager la ré-écriture des « Rêveries du promeneur solitaire des entrepreneurs solidaires » ; une riche histoire dont l’engagement des jeunes porteurs de projets est la clé, au tRousseau dont nous n’avons pas fini d’associer nos mots – de félicitations et d’encouragement.