Des volontaires unis dans les coulisses de Migrant’Scène Chambéry

Enzo, Léa, Ophélie & Sylvain, volontaires de la promotion Cœur, ont mis du cœur à l’ouvrage pour leur premier projet festivalier : Migrant’Scène Chambéry, en scène du 15 novembre au 03 décembre dernier.

Affiche Migrant'Scene
Affiche du Festival Migrant’Scene 2016

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », cette doctrine ancrée dans le vocabulaire des volontaires fait écho au thème de l’édition 2016 du festival – « D’ici et d’ailleurs : ensemble » – et aux valeurs d’Unis-Cité, unissant des jeunes dans la diversité autour d’un même projet engagé.

Migrant’Scène vit sa deuxième édition chambérienne mais représente une grande première pour l’ADDCAES (Association Départementale pour le Développement et la Coordination des Actions auprès des Etrangers de la Savoie) dirigée par Rémy Kossonogow. L’association ouvre ainsi ses bras à la prise en main du festival, avide de petites mains pour contribuer à sa réussite. Unis tels les cinq doigts d’une main, Enzo, Léa, Ophélie & Sylvain ont poussé la porte de l’ADDCAES avec allégresse pour apporter leur énergie et contribution au niveau de la communication. Collage d’affiches, distribution de flyers… Les mains des volontaires ont ainsi été activement sollicitées et ont pu serrer celles des nombreux acteurs – une vingtaine cette année – mobilisés autour de cet enrichissant événement.

L'équipe de volontaires sur le projet
L’équipe de volontaires sur le projet ©Unis-Cité 2016

Un enrichissement personnel pour les volontaires présents sur la plupart des événements – ingénieux mélange de conférences, spectacles, temps d’échange et projections – et bénéficiant en amont d’un temps de formation sous la forme d’une journée immersion à Lyon, à la découverte d’associations liées à la question des migrations (Forum réfugiés-Cosi, Secours Catholique et la Cimade, à l’origine du festival développé dans diverses villes françaises).

Un enrichissement également espéré semé au sein des esprits des habitants de Chambéry – 1300 participants dénombrés – sensibilisés au vivre ensemble et à la diversité. L’objectif visé étant d’apporter un nouveau regard sur les migrants en balayant les idées reçues et en valorisant leur culture à travers différentes formes d’art.

« Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre », ce message figurant sur le badge porté par les volontaires reflète leur aspiration vers une société ouverte aux migrations. On applaudit des deux mains cette énergie déployée pour un monde plus ouvert dès demain.

A la pointe du clic au niveau technologique, les volontaires ont entrepris la création d’une page facebook répertoriant les événements du festival. Une touche originale en plus pour sublimer un important projet, telle une étoile posée au sommet d’un sapin de Noël. L’occasion de vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année et de vous conseiller d’ouvrir votre tablée de réveillon aux migrations comme primordial sujet de conversation.

 « Qu’on soit d’ici ou d’ailleurs, ensemble, on peut construire. Ensemble, on peut avancer. Ensemble, on peut vivre mieux. »

Rendez-vous dès la rentrée pour suivre le chemin des volontaires vers le festival des cultures tsiganes Les Nuits de la roulotte !

Publicités